Environ chaque semaine, recevez un article de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Rochebelle (château Rochebelle) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux, vin rouge : il y eut en 2001, la Coupe des Grands Crus de Saint-Emilion organisée par le Syndicat Viticole de Saint-Emilion gagnée par Rochebelle* (devant Valandraud). Douze ans plus tard, château Rochebelle se hissait dans le classement prestigieux des grands crus classés de Saint-Emilion (classement rendu public en septembre 2012).

*Pour les  millésimes 1996-1997-1998.

Connue aussi pour ses caves monolithiques

Cette toute petite propriété de 2,8 ha connue aussi pour ses caves monolithiques, voisine de La Mondotte et de Terte Rotebœuf, est située à Saint-Laurent-des-Combes, au milieu des premiers grands crus classés. Les vignes très majoritairement merlot (85 %) avec 15 % de cabernet franc  sont plantées sur un sous sol argilo-calcaire pour ne pas dire sur le calcaire lui-même, en haut de plateau. Âgées de 45 ans en moyenne, les vignes orientées est-sud-est, bénéficient d’un bel ensoleillement et d’un drainage naturels favorisant une excellente maturation des raisins. Le propriétaire, Philippe Faniest, secondé par sa fille Emilie, œnologue pratique, dans la conduite du vignoble, un mode de culture raisonné avec un rendement qui ne dépasse pas les 40-45 hl/ha et des conditions d’élevage idéales dans les caves naturelles du château (18 mois en barriques neuves).

  • La production annuelle est de 18 000 bouteilles.
  • Second vin : Roc de Bel Air.

Le train  des grands crus classés

Château Rochebelle appartient depuis 1847 à la famille Faniest. Au fil des générations, cette propriété s’est morcelée pour représenter aujourd’hui trois hectares. Pour la découvrir, pourquoi ne pas prendre le petit train des grands vignobles serpentant sur les coteaux, au milieu des châteaux les plus prestigieux de l’Appellation. Il vous conduira très lentement jusqu’au château de Rochebelle et ses superbes caves monolithiques creusées au XVIIIe siècle, accueilli par Philippe Faniest (à l’origine du projet) propriétaire de ce nouveau grand cru classé.