Sigalas-Ribaud (château Sigalas-Ribaud) Premier Cru classé de Sauternes (Bordeaux), vin liquoreux : Sigalas-Rabaud est situé à 40 km au sud-est de Bordeaux sur la rive droite du Ciron côté Bommes (à quelques centaines de mètres du château d’Yquem). C’est un domaine de 14,25 ha d’un seul tenant, le plus petit des premiers crus classés mais considéré comme un bijou. Il est constitué d’une croupe inclinée vers le sud et divisé en deux terrasses principales :

  • la plus élevée de 70 à 80 m (le haut du coteau) est composé de graves sur couche d’argile ;
  • la moyenne terrasse, de 40 à 60 m possède un sol de graves plus grosses, d’un peu de sable et moins d’argile.

Haute terrasse et exposition au sud

Ce sous-sol argileux qui permet aux racines d’aller chercher l’eau en profondeur, évite le stress hydrique en année de canicule (2003). A l’automne, la proximité du Ciron accélère l’apparition de botrytis et l’exposition au sud permet de bénéficier d’après-midi encore chauds et ensoleillés. Autre avantage, cette situation sur une haute terrasse fait sécher rapidement le botrytis dès la fin de matinée permettant la dessiccation (élimination de l’eau) des raisins et la concentration des sucres.

Une typicité apportée par le sauvignon

Le vignoble possède un peu plus de sauvignon que la moyenne à Sauternes. Dans certaines parcelles, on trouve encore le système des vieilles plantations : un pied sur 6 de sauvignon. Il apporte probablement sa typicité au vin de Sigalas-Rabaud, représentant entre 5 et 15 % de l’assemblage selon les millésimes. Le sémillon domine l’encépagement avec une proportion qui peut monter jusqu’à 85% sans oublier le petit 1% réservé à la muscadelle. L’âge moyen des vignes est d’environ 50 ans. Les vendanges sont évidemment manuelles par tries successives avec tri des raisins à la vigne et le rendement est de 17hl/ha en moyenne sur 10 ans. L’élevage de18 à 24 mois se fait exclusivement en barriques neuves.

La production est de 30 000 bouteilles en moyenne (4500 caisses) par an.

Second vin : le Lieutenant de Sigalas produit depuis 2004 (avant il s’appelait Cadet de Sigalas).

Jusqu’en 1903, un seul château (Rabaud-Promis et Sigalas-Rabaud)

La famille de Sigalas est une vieille famille de Gascogne qui compte des Conseillers au Parlement de Bordeaux, un officier qui a guerroyé pour l’indépendance américaine (Cincinnati) deux maires de Bazas … En 1863, Henri de Sigalas acquiert le château Rabaud. Il lui donne son nom Sigalas-Rabaud. En 1903, son fils unique vend la moitié de la surface devenu château Rabaud-Promis*. En 1951, la propriété est reprise par sa petite fille Marie Antoinette, marquise de Lambert des Granges. En 1972 est crée une société civile (GFA) qui au sein de son capital réuni les 4 enfants Lambert des Granges. En 1989, une Société Anonyme qui regroupe les mêmes actionnaires prend le domaine en fermage. Elle est transformée en 2000 en SAS. La SA avait contracté en janvier 1995 un accord de synergie avec le groupe Suez propriétaire du château voisin Lafaurie-Peyraguey* qui a pris fin en septembre 2008.

Le château dirigé par le père et la fille

Aujourd’hui, le domaine est dirigé conjointement par le marquis de Lambert des Granges (directeur général) et sa fille Laure de Lambert-Compeyrot au titre de titre de directeur Technique. Elle est issue d’une vieille famille de viticulteurs Bordelais. La famille de sa mère est dans le vin à Pomerol depuis plus de 500 ans et celle de son père à Sauternes depuis 1863. Après avoir créée son agence de publicité, elle la quitte pour entreprendre des études de viticulture et de vinification à Montpellier (ENSAM), puis à la Faculté d’œnologie de Bordeaux, pour terminer par l’école d’ingénieur en agriculture de Bordeaux par un cursus d’économie d’entreprise du vin. Elle rejoignait ainsi bien armée, le château familial.

*Tous les deux, également Premiers Crus classés de Sauternes (1855).