Recevez les articles de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Teinturier (cépage) teinturier du Cher, teinturier du Bordelais…

Teinturier (cépage) teinturier du Cher, teinturier du Bordelais… : variété à raisin noir et à pulpe rouge dont les feuilles rougissent à l’automne. Ce cépage déclina  son terme de teinturier en accrochant au fil des régions où il s’implantait, le nom de celles-ci.  Exclu des vignobles classés en 1937, il n’en resterait aujourd’hui que quelques hectares notamment dans le Languedoc. Mentionné dès le XVIe siècle, le teinturier comme son nom l’indique a la réputation de colorer en rouge dix fois son volume de vin blanc. De cette faculté, il tira son nom de dix-fois coloré, teint, gros noir, néraut, teintevin, teiturin, etc. Sans doute remplaça-t-il avantageusement ces jus de mûres et autres  baies de sureau qu’on avait alors l’habitude d’ajouter pour donner aux vins une meilleure couleur. Le teinturier fut croisé à d’autres cépages* par Louis Bouschet de Bernard pour créer au XIXe siècle les fameux hybrides Bouschet.

*Notamment avec l’aramon pour donner le petit Bouschet, cépage aujourd’hui disparu.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2000 – The Flammarion Guide to World Wines
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Défiler vers le hautut porta. mattis Lorem vulputate, diam at mi, et, felis Aliquam