Recevez les articles de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Teinturier (cépage) teinturier du Cher, teinturier du Bordelais…

Teinturier (cépage) teinturier du Cher, teinturier du Bordelais… : variété à raisin noir et à pulpe rouge dont les feuilles rougissent à l’automne. Ce cépage déclina  son terme de teinturier en accrochant au fil des régions où il s’implantait, le nom de celles-ci.  Exclu des vignobles classés en 1937, il n’en resterait aujourd’hui que quelques hectares notamment dans le Languedoc. Mentionné dès le XVIe siècle, le teinturier comme son nom l’indique a la réputation de colorer en rouge dix fois son volume de vin blanc. De cette faculté, il tira son nom de dix-fois coloré, teint, gros noir, néraut, teintevin, teiturin, etc. Sans doute remplaça-t-il avantageusement ces jus de mûres et autres  baies de sureau qu’on avait alors l’habitude d’ajouter pour donner aux vins une meilleure couleur. Le teinturier fut croisé à d’autres cépages* par Louis Bouschet de Bernard pour créer au XIXe siècle les fameux hybrides Bouschet.

*Notamment avec l’aramon pour donner le petit Bouschet, cépage aujourd’hui disparu.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2000 – The Flammarion Guide to World Wines
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

quis elit. ultricies diam felis eget et,