Les vins de Vougeot en AOC Vougeot (Côte de Nuits) sont  rouges et  blancs. Vougeot, plus petite commune de la Côte de Nuits et petite appellation par la taille (16,5 ha dont 12 ha en premiers crus) tire son nom d’un affluent de la Saône, la Vouge dont les sources se cachent au pied du coteau. Ce village de 194 habitants à 17 km au nord-est de Dijon (et à quelques kilomètres au nord de Nuits-Saint-Georges) est entouré de Chambolle-Musigny et Flagey-Echezeaux.

Bourgogne Côte de Nuits Vougeot
Carte Bourgogne Côte de Nuits Vougeot

A l’ombre du prestigieux clos

Bien difficile pour cette appellation de vivre à l’ombre de son célébrissime grand cru, le Clos de Vougeot, à la gloire universelle et de son château, fief de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin (fondée en 1934). Le Clos qui fut exploité par les cisterciens jusqu’à la Révolution regroupe un peu plus de 50 ha ceint de murs que se partage une soixantaine de propriétaires. C’est le plus étendu des grands crus bourguignons (le plus petit étant La Romanée avec 0,85 ha). Bref, ici 75% du vignoble est classé en grand cru (Clos Vougeot) ne laissant que 25% à l’appellation communale (ou villageoise) et à ses premiers crus. Mais le village compte heureusement d’autres belles vignes offrant ce qui est rare en Côte de Nuits, des vins rouges (pinot noir) et des vins blancs (chardonnay). Ils sont illustrés par quatre premiers crus en rouge et en blanc ce qui fait comprendre combien ces vins sont prisés !

Le Clos de Vougeot et son château
Le Clos de Vougeot et son château

Les quatre premiers crus

1/Clos blanc de Vougeot

Il est dit aussi la Vigne blanche de Vougeot ou autrefois le Petit Clos blanc de Cîteaux. Ce Premier Cru monopole en blanc se situe juste devant le château, en contrebas du mur nord du Clos de Vougeot sur environ la moitié de sa longueur en partant du couchant. Il est tout proche du Musigny et des Amoureuses sur Chambolle-Musigny. Il y a plus 900 ans, les moines de Cîteaux distinguèrent cette vigne en blanc parmi les rouges pour leur vin de messe, un vin qualifié aujourd’hui de diamant serti de rubis par Jean-François Bazin auteur en 2002 d’une Histoire du vin de Bourgogne. Clos blanc qui appartient en monopole au domaine de la Vougeraie* est constitué de deux parcelles :

  • Le Grand Carré de la Vigne Blanche, une parcelle à mi-coteau de 1,4 ha, exposée à l’est ;
  • Le Haut de la Vigne Blanche (la plante), une parcelle d’un demi hectare située elle aussi à mi-coteau, exposée à l’est.

Elles sont depuis 2001 exploitées en biodynamie (labour au cheval…) sur un sol très calcaire (terre blanche) qui convient admirablement au chardonnay (95 %) avec 4 % de pinot gris et 1 % de pinot blanc. Faut-il ajouter qu’une partie de l’élevage se fait en bois provenant de la forêt de Cîteaux. Résultat, un vin opulent marqué par une belle minéralité, une longueur en bouche qui pourrait évoquer un Montrachet (Côte de Beaune) et cette touche légère de miel qui en fait tout le charme.

* Fondé en 1999, le domaine de la Vougeraie réunit sous son nom plusieurs domaines acquis par la famille Boisset depuis 1964. Des grands crus aux villages, c’est pratiquement toute la Bourgogne qui s’y retrouve : depuis la première vigne plantée par Jean-Claude Boisset, Les Evocelles à Gevrey-Chambertin, jusqu’au dernier bijou, le Clos Blanc de Vougeot, le Domaine de la Vougeraie réunit plus de 27 appellations, dont un tiers en Côte de Beaune et deux tiers en Côte de Nuits.

Clos Blanc de Vougeot
Clos Blanc de Vougeot, une petite route sépare le Blanc du Rouge

2/Clos de la Perrière (rouge)

Premier Cru monopole avec pour unique propriétaire, le domaine Bertagna. Ce sont 2,25 ha cultivés en bio (viticulture intégrée) situés entre le Clos de Vougeot et le Musigny, sur un sol drainant et caillouteux avec un Pinot noir à 100 % et un élevage de 18 mois en fûts de chêne français dont 30% neufs. Le nez est floral puis avec l’âge évolue vers une typicité plus de sous-bois, d’amande grillée et de café ; un vin épicé d’une grande intensité aux parfums de truffe ou de tabac blond.

Clos de la Perrière de Vougeot
Clos de la Perrière de Vougeot, sur la route qui monte au château

Au cœur de Vougeot, le domaine Bertagna

A quelques centaines de mètres du Clos de Vougeot, le domaine Bertagna ! Il fut créé en 1950 par Claude Bertagna et racheté en 1982 par la famille Gûnther Reh de Trèves dans la vallée de la Moselle en Allemagne (qui possède de nombreux autres intérêts viticoles à travers le monde). Depuis 1988, il est dirigé par Eva Reh-Siddle qui l’a modernisé et étendu à 18 appellations dont 5 grands crus et 7 premiers crus tous situés entre Aloxe-Corton et Gevrey-Chambertin. Un seul mot d’ordre sous-tend la philosophie de la maison : le vin se fait à la vigne.

Vougeot, Domaine Bertagna avec en prespective, le château du Clos de Vougeot
Vougeot, Domaine Bertagna avec en prespective, le château du Clos de Vougeot

3/Les autres premiers Crus

  • En rouge, Petits-Vougeots Premier Cru  (1,25 ha) jouit d’ un sol de calcaires bruns, peu profond. Il est bordé vers Chambolle-Musigny par 5 climats : vers le haut du coteau, les petits Musigny, les Musigny, les Amoureuses et vers le bas, la Vigne Blanche et les Crâs. Le nom du cru vient de la petite rivière qui coule en bas de la parcelle pour se déverser plus loin, dans la Vouge, rivière qui va jusqu’à l’abbaye de Cîteaux. C’est un vin aux arômes de griottes et de cassis, qui évolue ensuite vers des notes de tabac et une pointe de minéralité.
  • En rouge et en blanc, les Cras (ou Crâs). Ce premier cru se niche tout contre le mur nord du Clos de Vougeot et dans l’exact prolongement de la partie médiane du Grand Cru, entre 240 et 250 m d’altitude. Le mot cras (Crai ou Crais) est commun dans la Côte (voir Chambolle-Musigny, Nuits-Saint-Georges, Aloxe-Corton, Beaune, Pommard, Meursault). Il s’agit d’une terre pierreuse et calcaire, faite de cailloux posés sur une terre argileuse, un sol brun calcaire, riche en sables et cailloutis, marnes et argiles.

La production en appellation Vougeot

  • Vougeot village rouge (2,50 ha) : 13 000 bouteilles
  • Vougeot village blanc (1 ha) : 6 000 bouteilles
  • Vougeot premier cru rouge (9 ha) : 48 000 bouteilles
  • Vougeot premier cru blanc (2,50 ha) : 15 000 bouteilles
  • Grand cru rouge (50 ha) : 235 000 bouteilles.

    La Vouge qui donne son nom au village de Vougeot
    La Vouge qui donne son nom au village de Vougeot