Le Sylvaner, ce plant autrichien qui fut introduit en Alsace au XIXe siècle a longtemps été considéré comme le parent pauvre de l’Alsace. Il a pourtant beaucoup de qualités. Il est résistant, a des rendements élevés et demeure encore aujourd’hui très implanté avec un peu plus de 10 % de l’encépagement. Depuis 2005, il a enfin gagné ses lettres de noblesse en accédant aux grands crus (grand cru sylvaner du Zotzenberg) ce qui jusqu’à présent lui était interdit. Le sylvaner est un vin frais et léger avec un fruité discret, légèrement citronné et doté de quelques notes florales tirant sur l’acacia. Il est agréable et désaltérant avec sa  pointe de fraîcheur. Il se boit jeune (entre 1 et 3 ans) et ne gagne rien à vieillir.