Auvergne (Loire) : les vignobles d’Auvergne se limitent au sud et au sud-est de Clermont-Ferrand, sur une surface de 400 ha cultivés en AO-VDQS. Ils s’étendent sur cinquante-trois communes du Puy-de-Dôme longeant l’Allier à une altitude comprise entre 380 et 530 mètres d’altitude.

La culture viticole en Auvergne remonte à l’époque gallo-romaine. On trouvait encore au XIe siècle des vignes jusqu’à 1000 mètres d’altitude. Aujourd’hui, le vignoble est en pleine reconstruction. Ici, les sols marno-calcaires et volcaniques confèrent aux vins leur caractère si particulier. L’appellation d’origine AO-VDQS attribuée dès 1951 a été modifiée en 1977 pour définir cinq crus dans les Côtes d’Auvergne :

  • Châteaugay,
  • Chanturgue,
  • Corent,
  • Boudes,
  • la Madargue.

La viticulture professionnelle exploite 450 ha, par le biais de 50 viticulteurs indépendants élaborant eux-mêmes leur vin, et 120 viticulteurs coopérateurs apportant leurs raisins à la cave Saint-Verny.
Les cépages rouges couvrent plus de 90 % de la surface. Le gamay est majoritaire. Les vieilles vignes sont plantées en gamay d’Auvergne, variété comportant des grappes souvent grosses et ailées.

Depuis une trentaine d’année, les plantations s’effectuent surtout en gamay dit beaujolais (gamay noir à jus blanc). Le pinot noir, très présent sur le vignoble depuis plusieurs siècles, représente aujourd’hui environ 20 % de l’encépagement. Le chardonnay, implanté depuis peu et très adapté au terroir, est l’unique cépage autorisé en blanc dans l’appellation Côtes d’Auvergne.
Les vins rosés tirent de leur élaboration par pressurage direct, une couleur rose saumoné peu intense, et des arômes fruités et floraux pleins de finesse. Le cœur du vignoble, dans la zone de Corent, s’est d’ailleurs fait une spécialité de ces fameux gris d’Auvergne.

Les rouges sont fruités, légers et faciles à boire, acquérant lors des bonnes années un velouté et un certain goût de violette très prononcé.

La production annuelle s’élève aujourd’hui à 16 000 hl (voir également l’AOC Saint-Pourçain dans l’Allier).