Barde-Haut (château Barde-Haut) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux, vin rouge : Barde-Haut faisait partie de ces quelques grands crus non classés qui méritaient de l’être. C’est chose faite, il est entré dans le prestigieux classement des Saint-Emilion rendu public en septembre 2012. Ce château situé à Saint Christophe des Bardes regroupe un vignoble de 16 ha de côte calcaire à la limite est de la commune de Saint-Emilion, à l’extrémité du plateau.

Exposé plein sud, face à la vallée de la Dordogne

Le domaine bénéficie d’un terroir et d’une situation exceptionnels proche des châteaux Troplong Mondot, Trottevielle, Pavie Macquin, une sorte d’amphithéâtre exposé plein sud regardant la vallée de la Dordogne. L’encépagement est dominé par le merlot à hauteur de 85% et par 15% de cabernet franc. L’essentiel du terroir se compose d’une légère couche d’argile sur une roche mère calcaire affleurante. Ici, au château on pratique la culture traditionnelle avec labours et la protection du vignoble en lutte raisonnée. Les vendanges sont manuelles et sélectives. Depuis 2002, d’importants travaux ont permis de rénover le chai de vinification ce qui permet de travailler par gravité. Barde-Haut est équipé de petites cuves en bois, acier inoxydable et ciment brut de 50 hl à 70 hl thermorégulées. Chaque lot est ainsi vinifié séparément. Les cuvaisons sont longues et la fermentation malolactique se déroule en barriques neuves à 100%. L’élevage dure de 16 à 18 mois selon le millésime. Le château a pour œnologue conseil Alain Raynaud (également propriétaire à Pomerol du Château La Croix de Gay et d’un grand cru à Saint-Emilion, château du Parc).

  • La production est de 40 000 bouteilles par an.
  • Second vin : Le Vallon de Barde-Haut (30 000 bouteilles)

A la tête de quatre prestigieux domaines

Quand Sylviane Garcin, née Cathiard, ancienne skieuse de talent achète en 2000 château Barde-Haut, elle n’est pas à son coup d’essai. Cette femme devenue vigneronne par passion a vendu les sociétés qu’elle possédait avec son frère Daniel Cathiard (la chaîne de distribution Genty-Cathiard vendu au groupe Rallye). En 1991, première acquisition, le château Haut-Bergey (en appellation Pessac-Léognan), voisin de Smith Haut Lafitte, château qui sera d’ailleurs acheté par son frère. En 1996, Sylviane Cathiard et son mari Gaston Garcin, récidive avec l’achat de l’emblématique château Branon, l’année suivante, on passe rive droite avec l’acquisition du Clos L’Eglise à Pomerol. A Barde Haut, Sylviane Cathiard dépensera sans compter pour apporter qualité et prestige au château. Il est aujourd’hui habité et géré par ses enfants Hélène et Patrice Lévêque. En quelques années Barde-Haut s’est transformé et s’est rénové d’une manière spectaculaire.

Une architecture novatrice, toute écologique

De nouveaux chais et cuvier ont vu le jour avec panneaux photovoltaïques, récupération des eaux de pluies, traitement des effluents, isolation ; rien que des matériaux naturels et écologiques, ainsi que de l’acier Corten* qui neuf est noir mais que le soleil, la pluie, le temps vont teinter de nuances rouille donnant à cet ensemble un petit air californien. Le chantier a été mené par l’architecte bordelais Jean-Bernard Nadau (agence Nadau-Lavergne) et les bâtiments construits selon les normes HQE (Haute Qualité Environnementale).

*Un acier auto-patiné à corrosion superficielle forcée, utilisé pour son aspect et sa résistance aux conditions atmosphériques.