Chambertin- Clos de Bèze, AOC (Bourgogne), Grand Cru de la Côte de Nuits, vin rouge : Chambertin (12,9 ha) et Chambertin-Clos de Bèze (15,4 ha) sont les deux plus célèbres des 9 grands crus que possède la commune de Gevrey-Chambertin, par ailleurs la plus importante aire d’appellation de la Côte de Nuits, avec un vignoble de 405 ha.

Les sols sont calcaires avec une bonne proportion de marnes argileuses donnant aux vins puissance et rondeur. Chambertin et Chambertin-Clos de Bèze voisins occupent la meilleure partie du coteau, la plus pentue jusqu’à 300 m d’altitude.

L’origine de ces deux crus remonte à l’année 630 lorsque le duc de Bourgogne donne une terre de Gevrey à l’abbaye de Bèze à laquelle il appartint jusqu’à la Révolution pour y planter une vigne. Chambertin n’est apparu que beaucoup plus tard, comme l’atteste en 1786 le classement d’un expert américain, un certain Thomas Jefferson, futur troisième président des Etats-Unis.

Tout en fait a été dit sur ces vins issus du pinot noir qualifiés de « divins » : vigueur, fermeté, finesse, délicatesse, générosité. Une telle magnificence les rend universellement connus et incomparables. Chambertin se distinguerait par des arômes de cassis, de groseille et de framboise, avec des notes de réglisse, d’épices, auxquels s’ajoutent un  apport floral de rose, de jasmin et de réséda.

Le Chambertin-Clos de Bèze s’ouvrirait davantage sur la griotte et la framboise, avec des notes de cassis, de mûre et de réglisse. 10, 20, 30, voire 50 ans représentent une estimation de garde selon le millésime pour des vins auxquels Napoléon resta fidèle toute sa vie