Champagne, AOC, vins effervescents, blancs, rosés : la zone d’appellation de ce vignoble le plus septentrional de France s’étend sur 5 départements, principalement la Marne (20 000 ha), l’Aube (5 000 ha) et l’Aisne (2 000 ha). En tout, ces 32 000 ha équivalent au quart du vignoble bordelais. Ils se concentrent sur trois grandes régions : la Montagne de Reims, La Vallée de la Marne et la Côte des Blancs. Les meilleurs terroirs situés sur les coteaux se caractérisent par des sols de craie et de calcaire. 300 communes possèdent en Champagne un terroir classé dont 17 en  Grand Cru, donnant les plus grands vins de champagne et 50 en  Premier Cru.

A partir d’une appellation unique Champagne AOC, il faut distinguer une multitude de productions différentes : des  Blancs de Blancs issus du seul chardonnay, des Blancs de Noirs élaborés à partir du pinot meunier, du pinot noir ou des deux à la fois. Les blancs sont le fruit en général d’un assemblage des 3 cépages. Il y a également les Champagne millésimés qui sont produits lors des meilleures années et ne sont commercialisés que 3 ans après; les  Cuvées Spéciales pour les meilleurs vins de chaque maison comme Cristal de Roederer ou Dom Pérignon de Moët & Chandon. Mais 90 % des champagnes sont ce que les Champenois appellent des  bruts sans années (BSA). Enfin, la dernière distinction est une affaire de dosage et de goût avec 7 types de champagne par ordre décroissant de sucre présent dans la bouteille : extra-brut, brut nature, brut dry, sec (ou dry), demi-sec, doux ; à cela s’ajoutent des vins dits « totalement bruts » sans dosage complémentaire ou dosage zéro (ou brut non dosé).