Classification des vins français : il existe trois catégories de vins en France :

  • les vins tranquilles ;
  • les vins effervescents ;
  • les vins doux naturels et les vins de liqueur.

Classification avant 2009

Jusqu’à 2009, en conformité avec la réglementation européenne, on classait les vins en trois grandes familles :

  • les Vins de Qualité Produits dans des Régions Déterminées (VQPRD). Certains grands vignobles ont leur propre système de classification des appellations contrôlées comme le Bordelais, la Bourgogne ou la Champagne ;
  • les vins de pays (le haut de gamme des vins de table) ;
  • les vins de table.

Pour lesVQPRD, deux catégories :

  • les AOC (vins d’Appellation d’Origine Contrôlée).
  • les AO-VDQS (Appellation d’Origine -Vins Délimité de Qualité Supérieure), catégorie intermédiaire en phase de devenir naturellement des AOC. Il en existe aujourd’hui une quarantaine devant respecter des conditions de production définies et contrôlées par l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine).

Les vins de pays

Ils étaient en fait des vins de table auxquels avait été reconnus le droit de mentionner une indication géographique d’origine. Un vin de pays devait provenir exclusivement de la zone de production dont il portait le nom. Il répondait à des conditions strictes de production fixées par décret, telles que rendement maximum, degré alcoolique minimum, encépagement et normes analytiques strictes. On en comptait plus de 150 classés en trois familles :

  • Vins de pays à dénomination départementale provenant d’un département déterminé dans 52 départements différents ainsi les vins de pays du Gers, les vins de pays du Tarn etc.
  • Les vins de pays à dénomination de zone : l’aire de production regroupe plusieurs communes, par exemple les Vins de pays des Côtes du Lubéron ou les Vins de pays de l’Atlantique. Quelques petits territoires ont également le droit de labéliser leurs vins « Vin de Pays ». Les limites d’un vin de pays à dénomination de zone peuvent refléter un terroir (plus qu’une aire administrative) et ce type de zone pourrait accéder au statut d’AOC. On trouve par exemple : Vin de Pays d’Allobrogie ou Vin de Pays des Côtes du Tarn.
  • Les vins de pays à dénomination régionale : ce sont des vins issus d’une des quatre grandes régions :

– Vin de Pays du Val de Loire,
– Vin de Pays des Comtés Rhodaniens (région Rhône alpes, Beaujolais, Jura, Savoie),
– Vin de Pays du Comté Tolosan (Midi-Pyrénées),
– Vin de Pays d’Oc (Languedoc).

De plus, on assistait depuis quelques années à la mise sur le marché de vins de pays dits de « cépage » produits à partir d’un seul cépage ou de deux cépages (chardonnay, syrah, merlot, sauvignon etc.).

Les vins de table

Sous ce vocable se regroupaient les vins de consommation courante. Ils étaient exclusivement d’origine française (« vin de table français ») sans pouvoir mentionner ni le cépage, ni l’aire géographique de leur provenance.

Modifications de la classification régies par la Commission européenne

(A partir la récolte 2009)

  1. les VQPRD (AOC et AO-VDQS) sont devenus des Vins AOP (appellation d’origine protégée) ;
  2. les Vins de Pays deviennent des Vins IGP (indication géographique protégée) ;
  3. les Vins de Table deviennent des VSIG (vin sans indication géographique), sous la dénomination Vin de France avec ou sans mention du cépage et du millésime mais sans indication de provenance.