Clos Haut Peyraguey(château Clos Haut-Peyraguey), Premier Cru Classé de Sauternes (1855), vin blanc liquoreux : ce vignoble de 16 ha d’un seul tenant est situé au centre de l’appellation,  à 40 km au sud-est de Bordeaux. Il est niché sur la partie haute (entre 50 et 80 m) d’une croupe gravelo-argilo-sableuse. Peyraguey signifie d’ailleurs colline, promontoire. C’est le plus haut point du plateau de Bommes, faisant face au château d’Yquem. D’ailleurs le château  avec sa tour représente l’un des plus beaux observatoire sur le vignoble du Sauternais. Le domaine, planté à 95 % de sémillon et 5 % de sauvignon a été distribué en plusieurs ilots :

  • un enclos de 8 ha accolé aux bâtiments et à la Tour, divisé en 16 parcelles ;
  • un ensemble de parcelles de 4 ha sur une autre croupe, face à l’enclos, à proximité des parcelles du château d’Yquem ;
  • enfin, 2 petites parcelles (0,54ha) situées près du Lycée viticole de La Tour Blanche.

L’exposition nord-est de la majorité des parcelles favorise un bel ensoleillement qui cumulé aux brouillards matinaux est responsable d’une excellente maturation des raisins et du développement du Botrytis cinerea (pourriture noble). En ce qui concerne les vendanges, à chaque jour de récolte correspond un lot de barriques. Les vins sont élevés pendant 20 mois environ, puis assemblés avant la mise en bouteilles.

  • La production annuelle est de 28.000 bouteilles.
  • Second vin : Château Haut-Bommes.

Propriété depuis 2012 de Bernard Magrez

Le domaine était une ancienne baronnie acquise au XVIIIe siècle par un président du parlement de Bordeaux qui fut guillotiné à la Révolution. IL fut racheté par un certain Lafaurie qui lui apporta prestige et renommée sous le nom de Pichard-Lafaurie. Au moment du classement en 1855, il n’y avait alors qu’un seul cru, château Peyraguey. A la suite d’héritages successifs, la partie haute du domaine fut baptisée Clos Haut Peyraguey et l’autre devint Château Lafaurie-Peyraguey. Les deux eurent droit au titre de premier cru classé. En 1914, Clos Haut Peyraguey devint la propriété de la famille Pauly, déjà propriétaire du Château Haut-Bommes, un domaine attenant. Dès 1969, l’histoire de ce grand cru fut intimement liée à la personnalité de Jacques Pauly, vigneron de père en fils depuis quatre générations. Il a su donner à son vin un style inimitable qui relève plus de l’élégance, de la finesse et de la richesse aromatique que de l’extrême concentration. La propriété était un GFA (groupement familial agricole) avec une direction assurée depuis 2003 par Martine Langlais-Pauly. Le Clos Haut Peyraguey appartient depuis octobre 2012 au groupe Bernard Magrez. Une revanche en quelque sorte après l’échec de Bernard Magrez à s’approprier château Romer (Deuxième Cru Classé de Sauternes) ! C’est son quatrième cru classé, après château Pape Clément (Cru Classé en Graves rouge), château La Tour Carnet (Haut-Médoc Quatrième Cru Classé) et château Fombrauge (Grand Cru Classé Saint-Emilion).