Côtes du Jura AOC, vins blancs, rouges, rosés et effervescent, vin jaune et vin de paille : cette appellation générique du vignoble jurassien comprend 650 ha répartis sur une centaine de communes du « Bon Pays ». Elle est dominée par les blancs qui représentent  près de 80 % de la production. La zone d’appellation commence au-delà de Salins-les-Bains pour descendre vers le sud jusque dans l’Ain, englobant les appellations spécifiques Arbois, Arbois-Pupillin, Château-Chalon et L’étoile. Sur les coteaux bordant la plaine de Bresse, les 5 grands cépages du jura semblent merveilleusement s’épanouir sur ces terrains calcaires ou marneux. Le chardonnay, appelé ici melon d’Arbois (75 % de l’encépagement), s’est acclimaté depuis des lustres. Il est associé au savagnin pour donner des vins blancs très secs, robe jaune paille, reflets dorés, avec un nez de pêche jaune, d’abricot, de poire, d’épices et de noix fraîche typique de l’appellation. Ce sont des vins qui exhalent un léger goût de vin jaune, avec un beau fruité, un joli gras et d’une surprenante longueur en bouche.

Le poulsard (ou ploussard) par cuvaison courte offre en spécialité, un rosé aux arômes de griottes et de framboises, légèrement épicé. Les vins rouges issus du poulsard, du pinot noir et du trousseau au nez fruité et aux parfums caractéristiques de mûres et de cassis, gagnent à vieillir entre 3 et 5 ans.