Court-noué : maladie virale transmise par de petits vers microscopiques, des nématodes qui survivent aux dépens de la vigne. Pour se nourrir, le nématode pique les racines et transmet le virus s’il est infecté. Il vit dans le sol, jusqu’à plus de 1,50 m de profondeur et peut survivre après arrachage de la vigne pendant 4 à 5 ans sur les morceaux de racines non extirpés. Le nématode ne se déplace pas à plus de 1,50 m de distance par an. La contamination se fait soit de parcelle en parcelle voisine, soit par ravinement ou encore par des porte-greffes et des greffons infectés. Le cep atteint de Court-noué est repérable dans l’ensemble du vignoble par le jaunissement de sa végétation. Il n’existe aucune méthode de lutte curative contre le court-noué. Il faut impérativement agir en préventif et planter dans des sols « exempts » de ce virus.