Duhart-Milon (château), AOC Pauillac (Médoc, Bordeaux) Quatrième Cru (classement de 1855), vin rouge : ce domaine de 73 ha s’étend presque d’un bloc du côté ouest du château Lafite Rothschild, sur le coteau de Million dans le prolongement du plateau des Carruades de Lafite. Les sols sont des graves fines mêlées à des sables éoliens sur un sous-sol de calcaire tertiaire. Le vignoble est planté à 67% de cabernet sauvignon et à 33 %  de merlot.  Duhart-Million est le seul quatrième cru classé de Pauillac.

La production annuelle est d’environ 360 000 bouteilles.

Second vin : Moulin du Duhart.

Le château doit son nom à un corsaire du roi nommé Duhart, qui possédait des terres au lieu-dit Milon, à la sortie de Pauillac.

Au XVIIIe siècle, les vins de Milon servaient de rente au seigneur de Lafitte, le Marquis Nicolas-Alexandre de Ségur. Le château Duhart-Milon atteignit son apogée sous la houlette de la famille Castéja. Il fut jusqu’en 1937 un des grands domaines de Pauillac. Les aléas des héritages successifs conduisirent à sa vente. Cinq propriétaires se succédèrent en 25 ans conduisant au morcellement du vignoble et à son déclin. Il fut racheté en 1962 par la famille Rothschild. En 40 ans, le domaine fut reconstitué et les chais rénovés. Ils seraient aujourd’hui avec 110 m de long, les plus longs du Médoc et le cuvier jaune et bleu sans doute le plus voyant de l’appellation.

Duhart-Milon a maintenant retrouvé son rang. Son directeur technique est actuellement Charles Chevallier avec une équipe unique supervisant château Lafite Rothschild et château Duhart-Milon.