Équilibre : l’équilibre d’un vin s’apprécie entre sa souplesse et sa dureté. Ainsi un vin moelleux est-il riche en sucres résiduels. Il nécessite alors une forte acidité pour compenser sa trop grande douceur. Trois niveaux échelonnent cet équilibre : Un vin peut être équilibré, assez équilibré, déséquilibré. Dans ce dernier cas, il est sans doute marqué par une trop forte acidité due à des tannins qui manquent de maturité.