Fleur Cardinale (château Fleur Cardinale) Saint-Émilion Grand Cru Classé (2012) Bordeaux, vin rouge : au départ, deux chevaux, Fleur et Cardinale*. En selle, les Decoster, néophytes et néo-vignerons. Leur terrain, une ligne de côtes et un plateaux argilo-calcaire ; course à handicap mais arrivée groupée et classée (2006 et 2012). Résultat, ils empochent la mise. C’est ce qu’on appelle ici à Saint-Emilion des wine(ers).

* Fleur Cardinale vient de l’association du nom des 2 chevaux que possédait le premier propriétaire : Fleur & Cardinale.

Au sommet de la côte

Un peu court peut-être pour résumer la saga vigneronne de Florence et Dominique Decoster rejoint depuis 2012 par leur belle-fille Caroline (en charge de la communication et à qui on doit un nouveau site et un blog !). Elle commence en 2001 lorsqu’ils s’installent au château Fleur Cardinale. Dominique (de la famille Legrand matériel électrique) laisse derrière lui les 27 années de son métier de porcelainier à Limoges* pour s’atteler avec sa femme à leur nouvelle passion, un château au milieu des vignes à Saint-Emilion. Les deux propriétés (voisines de Valandraud) qu’ils ont acquises sont situées dans le bon Saint-Emilion, au sommet de la côte (au nord-est du plateau), près de Saint-Etienne-de-Lisse. Leurs vignobles implantés en coteau et sur le plateau argilo-calcaire à base rocheuse, exposés sud et sud-est, s’étendent respectivement sur 23,5 ha pour le château Fleur Cardinale, et 4 ha pour le château Croix Cardinale. Tous les deux bénéficient d’un encépagement identique, marqué à 70% par la dominance du merlot, auquel s’ajoutent 20% de cabernet franc et 10% de cabernet sauvignon.

* Il possèdait entre autres, la société Haviland.

Pas encore bio mais presque

Tout  au château est mis en œuvre pour récolter à pleine maturité ; cela sous-entend une gestion rigoureuse des façons culturales très respectueuses de l’environnement (traitements raisonnés, abandon du désherbage chimique, gestion écologique des effluents, engrais organiques agréés Bio…). Le gros investissement consenti dès 2001 a porté déjà ses fruits. Année après année, les techniques d’enherbement et de décompactage permettent à la vigne d’explorer le sous-sol calcaire. Les vendanges manuelles se font dans de petites cagettes ; le tri des baies s’effectue par densimétrie. La partie vinification-élevage n’est pas en reste. Ainsi, le cuvier équipé de 22 cuves en inox thermorégulées pour une vinification parcellaire et le chai à barriques sont ergonomiques, écologiques et même esthétiques. La vinification se fait dans des barriques 100% neuves de chêne français. Le consultant du château Jean-Luc Thunevin (château Valandraud) est devenu  un ami de la famille ; l’œnologue est Jean-Philippe Fort du Laboratoire de Michel Rolland et le responsable technique, Bob Avargues.

  • La production est estimée à 110 000 bouteilles par an.

Autres vins :

  • Château Croix Cardinale, Saint-Emilion Grand Cru. Il est produit à partir de vignes d’un âge moyen de 40 ans, bordant celles de Château Fleur Cardinale, et plantées sur un vignoble d’un seul tenant. L’encépagement est de 75% de merlot, 20% de cabernet franc et 5% de cabernet sauvignon.
  • Secret de Cardinale, Saint-Emilion Grand Cru : les vignes sont voisines de celles du Château Fleur Cardinale. Jusqu’à récemment, Secret de Cardinale était un mono-cépage 100% merlot, issu de vignes d’un âge moyen de 35 ans. Cependant, l’assemblage des derniers millésimes est plus traditionnel (70% de merlot et 30% de cabernet franc).
  • Bois Cardinale, Saint-Emilion Grand Cru. Issu en partie de jeunes vignes et de presses, Bois Cardinale est élaboré avec les mêmes attentions que ses grands frères. Son élevage se fait en barriques de chêne français, à hauteur de 70% de barriques neuves.

En pleine ascension

Longtemps, la production du château dont les origines remonteraient au XVIIIe siècle fut livrée en vrac, au négoce bordelais. En 1982, l’arrivée de la famille Asséo (et notamment de Stéphane Asséo) à la tête de la propriété marque une étape importante. Elle s’employa à renouveler la notoriété du château autorisant ainsi la vente de la production en bouteilles aux négociants. De 1995 à 2001, le domaine agrandit sa superficie qui de 9 ha au moment de l’achat est passée à 22 ha dont 18 pour le vignoble. En mai 2001, château Fleur Cardinale était vendu à Florence et Dominique Decoster. Les Asséo laissaient une propriété qui ne pouvait que continuer son ascension. Quant à Stéphane Asséo, il partit investir en Californie où il créait l’Aventure Winery, à Paso-Robles.