Grave AOC (Bordeaux), vins rouges, blancs : l’ensemble du vignoble des Graves, situé sur la rive gauche de la Garonne est en droit de produire des vins d’appellation Graves. L’essentiel de la production provient d’une zone qui s’étend entre La Brède et Langon, en limite des appellations Barsac et Sauternes. Le terroir qui a donné son nom à l’appellation, sur une surface de 3 200 ha est constitué essentiellement de terrasses de galets et de graviers modelées en croupes. La production annuelle s’élève à 24 millions de bouteilles dont les deux tiers en Graves rouges, pour 380 viticulteurs. Si ces Graves qu’on disait autrefois du sud affichent une belle santé, ils souffrent cependant d’une production très morcelée. Ainsi, près de la moitié des viticulteurs ont une surface inférieure à 5 ha. Une dizaine d’entre eux seulement possèdent un vignoble de plus de 50 ha, comme Château de Chantegrive, leader de l’appellation, qui s’étend sur 90 ha.

Les graves rouges sont  issus du merlot, du cabernet sauvignon et du cabernet franc. Ce sont des vins à la robe rubis pourpre, reconnaissables à leur parfum de violette et à leur bouquet finement fumé. Ils sont élégants, bien structurés et corsés  ce qui permet un bon vieillissement (à boire à partir de 5 ans). Ils sont sans doute plus corsés et nerveux que les vins du Médoc sans en avoir pourtant, la saveur moelleuse et le côté délicatement fruitée. Les blancs élaborés à partir du sémillon, du sauvignon et de la muscadelle sont élégants et charnus. Ils possèdent ces parfums très particuliers de genêt, d’agrumes et de fruits exotiques. Fréquemment élevés en barriques, ils se classent parmi les meilleurs de tous les bordeaux blancs.