Lalande-de-Pomerol, AOC (Bordeaux), appellation du Libournais (Saint-Émilion), vin rouge : l’AOC Lalande-de-Pomerol, près Libourne, à cinquante kilomètres à l’est de Bordeaux, se situe à la limite nord de Pomerol. Elle est séparée de Pomerol par une petite rivière, la Barbanne qui marquait autrefois la frontière locale entre langue d’oc et langue d’oïl. Le vignoble, créé par les hospitaliers de Saint-Jean est disposé en terrasses successives englobant les communes de Lalande et de Néac,  à hauteur respective de 60 et 40 % des surfaces d’appellation. Il couvre 1 100 ha d’un sol graveleux ou sablo-graveleux (des terres rougeâtres sur Néac), avec la présence de sable dans la partie ouest, à proximité de la rivière. Les vins exclusivement rouges sont issus majoritairement du  merlot, du cabernet franc, du cabernet sauvignon et du malbec (ou cot). D’une robe rubis grenat foncée, ils possèdent un nez très expressif marqué par des petits fruits rouges (groseille, fraise, cerise, framboise). Ces vins, charnus, amples aux tanins bien présents développent avec l’âge un bouquet qui joue sur des notes de pruneaux, de cuir, de gibier et même de cacao. Ils se gardent de 5 à 10 ans.

Ici les exploitations sont de type familial. On en recense environ 200. Rares sont celles qui dépassent quelques hectares. La plupart des vins sont vinifiés en caves particulières.

Les meilleurs crus de Lalande, des vins généreux, veloutés, qui dégagent une suavité très particulière, soutiennent la comparaison avec leur grand voisin (Pomerol).