Mannoprotéines (fermentation)

Les mannoprotéines sont des molécules providentielles qui proviennent naturellement des levures puis cédées au vin  au cours de leur autolyse.

Mannoprotéines : préparation spécifique d'enveloppes cellulaires présentant des propriétés de sucrosité. Son utilisation diminue aussi les sensations acides et amères. Elle se fait au cours de l’élevage (avec ou sans lies) des vins ou juste avant la mise en bouteille
Mannoprotéines : préparation spécifique d’enveloppes cellulaires présentant des propriétés de sucrosité. Son utilisation diminue aussi les sensations acides et amères. Elle se fait au cours de l’élevage (avec ou sans lies) des vins ou juste avant la mise en bouteille

Elles sont dotées de propriétés stabilisantes, nutritives, voire structurantes. Elles améliorent notamment la stabilité tartrique des vins. On a pu le constater dans les grands vins blancs de Bourgogne qui sont élevés sur lies de levures pendant plusieurs mois, avec des bâtonnages réguliers. Les mannoprotéines sont aujourd’hui  obtenues industriellement par digestion enzymatique des parois de levures. L’addition des mannoprotéines, pour lutter contre les précipitations tartriques, est autorisée après fermentation alcoolique par la réglementation européenne.

Le rôle des levures inactivées spécifiques accroît la concentration en mannoprotéines dans les vins

Il s’agit d’une famille de levures œnologiques sèches inactivées (riche en glutathion*) issues de l’autolyse des levures (parties solubles et insolubles de l’autolysat séchées ensemble). Elles sont sélectionnées pour leur forte capacité à produire des mannoprotéines ce qui apporte aux vins un impact sensoriel rapide, en augmentant les sensations de sucrosité et de douceur en bouche.

* Le glutathion ou GSH est un composé naturellement présent dans le plant de vigne qui va ensuite se retrouver dans les moûts.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Aliquam eleifend neque. adipiscing vel, mattis