Menthe, menthol, mentholé (arôme de vin)

Menthe, menthol, mentholé : cet arôme de menthe, ce goût mentholé si particulier provient d’une molécule, le menthol pour la menthe poivrée et le carvone (de la famille des terpénoïdes)  pour la menthe verte. Dans les blancs, il est possible de discerner une touche de menthe dans certains vins issus du chenin de Loire ou de vieux Bourgogne.

Cet arôme domine également, avec l’eucalyptus et le poivron vert, la plupart des vins rouges composés essentiellement de cabernet sauvignon. Ils  proviennent  de certaines  régions vinicoles du monde qui connaissent des pics de chaleur entraînant un faible taux de pyrazine*. C’est le cas notamment de quelques régions d’Australie ou de la côte nord-ouest des États-Unis. On dit que le sol pourrait également contribuer à ces touches de menthe car cet arôme apparait également dans des vins de la région de Pauillac alors qu’on ne le distingue pas à Margaux qui a pourtant un climat similaire.

*molécule d’hétérocycles azotés  connus pour donner à de très faibles concentrations des odeurs intenses de cacao, de pralin ou de pain frais.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Praesent fringilla Curabitur vulputate, porta. velit, odio id ultricies