Merrain (tonnellerie): les merrains sont les pièces de bois d’un futur fût Ces planche sont obtenues en débitant un billot de bois dans le sens des rayons médullaires. Elles servent à confectionner les douelles qui seront assemblées pour former le fût. Les planches sont prélevées dans le bois de coeur ou duramen ou encore bois parfait. Ce bois de coeur possède une fonction de soutien, mais plus encore, des fonctions physiologiques.

Les 3 règles du merrandier

–         Première règle :les merrains doivent respecter le fil du bois pour obtenir au final un fût étanche, ils ne sont donc pas sciés, mais fendus.

–         Deuxième règle : le fendeur de merrains utilise du bois de chêne (parfois du châtaignier) qui doit être de qualité parfaite.

–         Troisième règle : le merrandier doit être très habile pour opérer la fente du merrain afin de produire le maximum de pièces dans une bille de bois.

Merrain scié, merrain fendu

La fente est faite mécaniquement grâce à une fendeuse hydraulique, soit plus rarement, manuellement.  L’exercice de la profession requiert méthode, soin, attention, précision. Une bonne représentation des formes dans l’espace et une bonne acuité visuelle sont également nécessaires (BEP métiers du bois).