Petit Faurie de Soutard (château) Saint-Emilion Grand Cru classé

Petit-Faurie-de Soutard (château) Saint-Emilion Grand Cru Classé (Bordeaux) vin rouge : le vignoble se situe presque aux portes de Saint-Emilion, route de Saint-Christophe des Bardes, sur un point culminant du plateau Nord. Il s’étend sur 8 ha près du lieu-dit Faurie qui fut le théâtre d’une célèbre bataille sans doute moins célèbre et peut-être moins décisive que celle de Castillon qui mit fin à la  guerre de Cent ans.

Le terroir est argilo-calcaire sur la côte et sablonneux en pied de côte. Ici, le merlot domine avec 65 % de l’encépagement, 30 % de cabernet franc et 5 % de cabernet sauvignon, avec des vignes de 30 ans d’âge en moyenne.

La production annuelle est d’environ 38 000 bouteilles.

Le bijou de la famille Capdemourlin

Les origines du château sont liées au nom Faurie de Souchard, famille (de Souchard) qui s’illustra au XVIIIe siècle au parlement de Bordeaux, à la Jurade et à la Mairie de Saint Emilion.

En 1851, les terres de Faurie sont données en métayage, d’autres terres dispersées. De ces séparations sont nées deux propriétés, Petit Faurie de Souchard (en 1969 le mot petit a été supprimé de l’étiquette) dont la propriétaire actuelle est Françoise Sciard Jabiol et Petit Faurie de Soutard.

Le Château Petit Faurie de Soutard appartient aujourd’hui à la famille Capdemourlin, également propriétaire en Saint-Émilion des châteaux Balestard la Tonnelle et Cap de Mourlin. Il a fait l’objet d’importants travaux de rénovation tant en ce qui concerne le cuvier que les chais à barriques. Pour le célèbre œnologue Michel Rolland, c’est même le bijou de la famille Capdemourlin. Aujourd’hui, Thierry accompagne son père Jacques à la tête de la propriété. Ce dernier a également fait appel Jean-Philippe Fort, bras droit de Michel  Rolland, pour le suivi des vinifications.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2000 – The Flammarion Guide to World Wines
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

ut risus. justo dapibus ipsum eget ut luctus ipsum Praesent libero. lectus