Saint-Maur (château Saint-Maur) cru classé Côtes de Provence

Saint-Maur (château Saint-Maur) cru classé de Provence (1955), vins rouge, rosé et blanc : le château Saint-Maur, saint patron de Cogolin, est dominé par une tour carrée avec un campanile et son horloge. Une superbe allée de palmiers et de lauriers conduit à la bastide du château, blottie derrière un chêne de 400 ans. Les terres du château s’étendent sur 75 ha de vignes et de forêts, entre Grimaud et Cogolin dans la partie la plus occidentale de la vaste plaine qui s’étire entre les contreforts des Maures et la mer. Sur les hauteurs, La Garde Freinet, Grimaud, Cogolin, Gassin, Ramatuelle et en toile de fond, le golfe de Saint-Tropez* qui, à l’est du vignoble étend son littoral et apporte par ses entrées maritimes la particularité d’un micro climat. Les vignes de Saint-Maur dont 24 ha sont classés AOC Côtes de Provence, s’étalent au pied de la colline de Grimaud, village serré autour des vestiges de son Château.

*Saint-Tropez n’est qu’à 8 km.

En agriculture raisonnée

Ce domaine familial datant du XVIIIe siècle voit aujourd’hui la quatrième génération gérée le domaine. Sa propriétaire actuelle est Nadine Patricot et ses enfants Chantal et Noëlle Margnat. Un de ses petits enfants, Cyprien Margnat est en charge notamment de la vinification et de la commercialisation des vins. Quant au Château, il fut bâti par Sir Edward Laurens, célèbre fabriquant de cigarettes qui avait acquis la propriété dans les années 1920. Grâce à un travail minutieux (et notamment aujourd’hui en agriculture raisonnée), aussi bien dans les vignes que dans les chais, le Château Saint-Maur a vu dès 1955, ses vins répertoriés en crus classés de Provence.

Les vins de Saint-Maur sont issus des meilleurs cépages qui composent les vignobles de Provence. Il se décline en rosé, blanc et rouge.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

id ut Curabitur elit. leo. nec ut odio mattis