Le domaine Zind-Humbrecht est l’un des quatre très grands domaines d’Alsace (avec sans doute Weinbach, Deiss et Trimbach) offrant des vins blancs parmi les plus réputés de la planète, des vins d’Alsace au caractère concentré et fruité du à des rendements très bas, des fermentations lentes et un séjour d’au moins 6 mois sur lies totales (les mises en bouteilles sont réalisées 12 à 24 mois après les vendanges).

Quarante hectares sur cinq communes

Ce domaine familial a été créé en 1959  à Turckheim près de Colmar par l’union des propriétés de Zenon Humbrecht, famille de vignerons de père en fils depuis 1620 à Gueberschwihr, et d’Émile Zind, viticulteur à Wintzenheim. Il s’étend aujourd’hui sur une quarantaine d’hectares* répartis sur 5 communes du Haut-Rhin : Turckheim (18 ha), Wintzenheim (8,3 ha), Hunawihr (6,2 ha), Thann (5,5 ha) et Gueberscwihr (2,4 ha). Il est présent sur plusieurs grands crus : le Clos Saint-Urbain sur le Rangen-de-Thann, le Hengst (Wintzenheim), le Brand (Turckheim) et le Goldert (Gueberschwihr). Zind-Humbrecht a pris très tôt une orientation bio jusqu’à achever sa conversion à la biodynamie à partir 1997.

*40 ha répartis selon les cépages suivants : 30 % de gewürztraminer, 30 % de pinot gris, 30 % de riesling, 7 % de pinot blanc-auxerrois et 3 % de muscat plus 1 ha de pinot noir (vin rouge).

le-brand zind Humbrecht (cheval)
Le retour du cheval sur le domaine Zind-Humbrecht

Il fallut défricher, piocher, remonter des restanques

La réputation internationale du domaine Zind-Humbrecht est le fruit du travail acharné de Léonard Humbrecht (le père d’Olivier qui dirige depuis 1988 le domaine). Avec la complicité de son ami l’oenologue Alex Schaeffer a mis en valeur des terroirs délaissés car trop difficiles à travailler. Il fallut souvent défricher, piocher, remonter des restanques et planter des vignes dans une terre brune pierreuse à souhait en pratiquant par la suite des rendements très bas (de 30 à 40hl/ha). Il s’efforça surtout de rechercher la parfaite adéquation entre terroir et cépage en privilégiant notamment le gewürztraminer sur des sols caillouteux et argileux du Hengst à Wintzenheim ou le riesling sur le terroir granitique du Brand à Turckheim.

Le mythique Clos Saint-Urbain

Mais sa grande réussite est d’avoir restitué au Grand Cru Rangen couvrant l’intégralité du vignoble des communes de Thann et Vieux Thann, son immense notoriété perdue. Il n’avait pas été replanté depuis les ravages du phylloxera. Le Rangen-de-Thann à une altitude de 350 à 450 m est le vignoble le plus méridional d’Alsace. Il est exposé plein sud doté d’un sol d’une extrême pauvreté, un sol volcanique (des roches faites de cendres volcaniques compressées), avec une pente vertigineuse qui sert de véritable four solaire. En plein cœur de ce Grand Cru, le mythique Clos Saint-Urbain fut acheté par Léonard Humbrecht en 1970. C’est un vignoble de 5,5 ha autour d’une petite chapelle (détruite pendant la Révolution puis reconstruite) juste au-dessus de la rivière Thur. Le Clos Saint-Urbain affiche une pente impressionnante (jusqu’à 70 %), sans doute la plus forte d’Alsace. Ainsi faut-il lors des vendanges, s’aider d’un treuil afin d’hisser les paniers jusqu’au chemin qui se situe au-dessus du vignoble. Les rieslings notamment qui y sont produits sont qualifiés de grandissime, des vins très épurés, très minéral, avec des notes de pierre à fusil et de fumé. A attendre une bonne décennie !

Parmi les plus beaux fleurons de l’Alsace

Après le Clos St-Urbain sur le Rangen-de-Thann, le domaine s’agrandit avec sans doute quelques uns des plus beaux fleurons de l’Alsace viticole : le Clos Jebsal à Turckheim en 1983 et le grandiose Clos Windsbuhl à Hunawihr en 1987. Peu de gens à l’époque auraient misé sur sa réussite. Clos Windsbuhl est aujourd’hui l’une des grandes fiertés du domaine. Il est planté de pinot gris, de gewürztraminer et de riesling sur un terroir calcaire exposé sud, sud-est.

rangen-clos-saint-urbain
Le mythique Clos Saint-Urbain, vignoble de Thann

Le domaine qui s’est doté depuis 1992 d’une cave immense, route de Colmar à Turckheim, produit aujourd’hui entre 120 000 et 216 000 bouteilles par an dont 75 à 85 % sont exportés. Il fait travailler environ 22 salariés.

Olivier Humbrecht Master of Wine

Olivier Humbrecht
Olivier Humbrecht, à la tête du domaine Zind-Humbrecht pionnier de la biodynamie

Olivier Humbrecht, ingénieur agronome de formation, a créé avec son épouse Margaret dans son domaine Zind-Humbrecht à Turckheim l’un des lieux  les plus vivants de la grande viticulture alsacienne. Il est depuis 2011 président de la section Grand Cru de l’AVA (Association des Viticulteurs d’Alsace) étant le chef de file incontesté de la biodynamie (tout le domaine est certifié ÉCOCERT depuis 2001) partageant cette philosophie avec des gens comme Ostertag, Deiss, Meyer ou Faller. Il fut le premier français diplômé du prestigieux Master of Wine. En 2006, le magazine américain Wine Spectator le couronna meilleur vigneron de l’année. Il est sans conteste l’un des plus grands vinificateurs de sa génération.