Alsace, crémant d’Alsace AOC

Alsace, Crémant d’Alsace AOC, vins effervescents blancs, rosés : voici sans doute l’un des meilleurs crémants de France avec ses arômes typés et son fruité très agréable en bouche. Ce vin effervescent est élaboré selon la méthode traditionnelle (de seconde fermentation en bouteilles) à partir de cépages récoltés les premiers, au tout début des vendanges, quand le raisin offre pour la vinification, le meilleur de son équilibre.

Son histoire remonte à la fin du XIXe siècle. Plusieurs entreprises d’Alsace, établies tant dans le vignoble que dans les métropoles de Strasbourg et Mulhouse, élaboraient déjà des vins mousseux selon la méthode champenoise. Mais toutes ces maisons ont peu à peu disparu à l’exception de l’une d’entre-elles qui a pu maintenir, jusqu’à la reconnaissance de l’AOC Crémant d’Alsace, la tradition de production de vin mousseux en Alsace.

C’est un décret en date du 24 août 1976 qui a défini l’Appellation d’origine contrôlée Crémant d’Alsace, et apporté aux Maisons de vins d’Alsace le cadre nouveau nécessaire à l’élaboration d’un vin mousseux de qualité selon des exigences comparables à celles appliquées par les professionnels champenois. Aujourd’hui, le Crémant d’Alsace provient d’un ou de plusieurs cépages :   pinot blanc, riesling, pinot gris, pinot noir, chardonnay et auxerrois. Le pinot noir est le seul cépage à produire des Crémant d’Alsace rosé, et plus rarement des blancs de noirs. La production des Crémant d’Alsace ne cesse d’augmenter. Elle atteignait en 2009, 22 % de la production totale avec 33 millions de bouteilles (méthode traditionnelle). Plus de 500 élaborateurs sont réunis au sein du Syndicat des producteurs de Crémant d’Alsace.