Le Pinot noir en Alsace offre des vins rouges, rosés. Que reste-t-il de ces nombreux vins rouges du Moyen Âge sur ces terres alsaciennes toutes acquises aujourd’hui aux vins blancs si ce n’est le pinot noir ? C’est lui qui, en Bourgogne, donne tous les grands vins rouges. Après avoir presque disparu d’Alsace, ce cépage à maturité précoce est de retour ! Il s’est parfaitement adapté aux sols calcaires du terroir alsacien. Il couvre aujourd’hui 10 % des terres plantées, offrant à l’Alsace son seul vin rouge d’appellation. Traditionnellement vinifié en rosé, il l’est de plus en plus en rouge, mis à vieillir en foudres traditionnelles ou en pièces de chêne. Le pinot noir a le paradoxe de donner à l’Alsace des vins peu tanniques mais bien charpentés, assez expressifs et fruités (petits fruits rouges avec des notes de cassis et de framboise). Remarquerait-on  une pointe de vanille et de sous bois lorsqu’il est élevé en foudre ! Il se garde de 2 à 10 ans.