Anjou, Cabernet d’Anjou AOC (Loire), vins rosés demi-secs, moelleux. Les aires d’appellation Cabernet d’Anjou (2 600 ha) se confondent avec l’aire de  l’AOC Anjou. On assiste depuis une bonne dizaine d’année à la renaissance de cette appellation sur les schistes et les faluns des communes de Tigné et de Martigné-Briand dans le Haut-Layon. Les Cabernet d’Anjou sont aujourd’hui presque tous vinifiés  à l’ancienne que certains maîtres de chai font macérer quarante-huit heures avant d’être saignés.

À la base du cabernet d’Anjou, deux uniques cépages sont autorisés, le cabernet franc et le cabernet sauvignon, vinifiés en demi-secs. Ce sont des vins qui possèdent 10° d’alcool minimum avec une teneur en sucre résiduel au moins égale à 10 g/l. Ils peuvent être vraiment moelleux les grandes années réservant alors quelques belles surprises lors des  décennies suivantes.