Aspect visuel : l’analyse visuelle est un des paramètres de l’analyse sensorielle d’un vin (dégustation). Elle se définit à travers l’étude de la limpidité, de la brillance, de l’intensité et des nuances des couleurs d’un vin.

Quelques conseils pour un bon examen visuel

–         tenir son verre par le pied et le tendre vers une source lumineuse ;

–         le maintenir légèrement penché pour en connaître sa transparence et sa couleur ;

–         l’éclairer de face pour évaluer sa fluidité et sa transparence et connaître ainsi la nature de son cépage et l’état de son évolution.

La robe

–         Pour les vins blancs : elle peut aller du jaune vert pour les vins jeunes au jaune paille, jaune or, jaune ambré et jaune topaze.

–         Pour les vins rosés : on parle ici d’un camaïeu allant du rose pâle, à rose pétale de rose, rose saumon, rose cerise et rose claret, tout dépendant ici de  l’assemblage.

–         Pour les vins rouges : le rouge varie du pourpre (pour des vins très jeunes), à orangé en passant par le rubis, le grenat et le tuilé. Cette dernière tonalité (avec l’orangé) indique des vins vieux alors que le rubis et le grenat est le signe de vins prêt à boire.