Belgrave (château), AOC Haut-Médoc (Bordeaux), Cinquième Cru (classement de 1855), vin rouge : château Belgrave est sans doute l’un des plus anciens crus du Médoc. Le domaine jouxtant château Lagrange,  se situe à Saint-Laurent, en limite de l’appellation Saint-Julien dont il n’est séparé que par un ruisseau. Le vignoble de 61 ha possède une diversité de sols remarquable. Les deux croupes qu’il occupe, culminent à 23 et 26 mètres. Elles sont composées de graves et de galets déposés par la Garonne sur un sous-bassement argileux. Des sols qui ont la particularité de favoriser la maturité des cépages plus tardifs comme les cabernets et le petit verdot ! L’encépagement fait la part belle au cabernet sauvignon (50 %) et au merlot (42 %), complétés par  5 % de cabernet franc et 3 % de petit verdot.

La production annuelle est estimée à 360 000 bouteilles dont 105 000 bouteilles pour le Second vin.

Second vin : Diane de Belgrave.

C’est sous le nom de Château Coutenceau qu’il fut classé en 1855. Château Belgrave ne tire pas son nom comme on pourrait le penser des superbes graves qui composent son sol mais de l’attachement de l’un de ses propriétaires britanniques au quartier londonien de Belgrave où il résidait. Il appartient aujourd’hui à un consortium privé dirigé depuis1979 par Dourthe. Le château bénéficie depuis plus de vingt ans d’importants efforts de recherche de qualité (drainage des parcelles, nouveaux chais, conseils de  l’œnologue Michel Rolland). Il collabore avec l’ITV (Institut Technique de la Vigne et du vin) pour la mise en place sur l’ensemble du vignoble des principes écologiques en viticulture (production intégrée).