Bercy : quartier parisien connu aujourd’hui pour être le siège du ministère des finances. Il s’agit en fait des anciens entrepôts vinicoles qui furent le plus grand centre mondial de négoce en vin et spiritueux au XIXe siècle. Cette activité s’est poursuivie jusque dans les années 1950. Les marchands de vin  à cet endroit profitaient de la proximité de la capitale et de l’absence de taxes puisqu’à l’époque ce plus grand cellier du monde était situé en dehors des limites de Paris. Le vin parvenait par bateau sur les quais de Seine, et par wagon-citernes, depuis la gare de la Rapée, aujourd’hui disparue. On appelait l’endroit le joyeux Bercy car le tout Paris populaire et mondain s’y pressait pour profiter de vins bien moins chers qu’ailleurs. Ils restent pour s’en souvenir des noms évocateurs  comme la rue Pommard, la rue de Chablis, la rue Macon etc.