Bourgueil/Saint-Nicolas de Bourgueil AOC (vallée de la Loire), appellations de Touraine, vins rouges, rosés, blancs : en quittant l’Anjou et le Saumurois, la Touraine accueille ses visiteurs par deux de ses plus prestigieux crus : le Bourgueil et le Saint-Nicolas de Bourgueil, situés à la limite nord-ouest du département de l’Indre-et-Loire, sur la rive droite de la Loire. Ils vous font pénétrer au pays de Rabelais, au pays de Gargantua, là où il situa l’abbaye de Thélème, pays des  … rouges bien drapés et de bonne laine, tous vins propres à esbaudir les esprits, réjouir la vue, ouvrir l’appétit.

Ces deux appellations sont largement ouvertes sur la Loire. Le fleuve à cet endroit, avec le confluent de la Vienne, prend des dimensions exceptionnelles et laisse pénétrer amplement les influences maritimes. Le printemps y est précoce et l’automne ensoleillé. Le coteau couvert de forêt, protège des vents du nord les pentes bien exposées où le raisin peut atteindre rapidement sa pleine maturité.

L’appellation Bourgueil (Bourgueil est à 5 km au nord de la Loire, à 20 km à l’est de Saumur et 12 km au nord de Chinon), s’étend sur 1300 ha consacrés essentiellement aux vins rouges. Elle englobe l’appellation jumelle de Saint-Nicolas de Bourgueil, dont le domaine plus réduit (900 ha) peut se classer en Bourgueil, alors que l’inverse n’est pas possible. Le vignoble de Saint Nicolas de Bourgueil est situé en prolongement de celui de Bourgueil sur la haute terrasse qui domine la Loire. Rien ne distingue apparemment les deux vignobles si ce ne sont les natures de sols légèrement différentes et le climat un peu plus océanique à Saint-Nicolas. On y rencontre deux types de sols, au plus haut de la pente, des sols argilo-siliceux plus ou moins calcaires et plus bas, des sols siliceux, profonds appelés Graviers.

Il faut imaginer une bande de terre perpendiculaire à la Loire, de 15 km de long sur 4 km de large, composée de trois zones parallèles : la vallée, le plateau et les coteaux.

  • La vallée n’est intéressante que par quelques îlots caillouteux qui supportent la vigne.
  • L’essentiel du vignoble se concentre sur une vaste terrasse alluviale à une quinzaine de mètres au-dessus du fleuve constituée de sables et de graviers. C’est le domaine du Saint-Nicolas de Bourgueil. Cette zone produit ce qu’on appelle « des vins de gravier », des vins tôt faits, plus fins, plus fruités, plus francs, atteignant rapidement leur maturité.
  • Au-dessus, le relief s’accentue en coteaux exposés sud, sud-est et protégés des vents du nord par un important massif forestier. C’est la région des « tufs » qui donne des vins corsés et tanniques plus durs en primeur mais pouvant évoluer sur plusieurs dizaines d’années.

Le cabernet franc appelé ici breton est le seul cépage autorisé à Bourgueil, même si 5 % de cabernet sauvignon sont encore tolérés. Qu’il s’agisse d’un Bourgueil ou d’un Saint-Nicolas de Bourgueil, le trait dominant est la permanence du fruité avec des arômes de framboise et de groseille. Nez intense de petits fruits rouges et de violette pour les vins de graviers, framboise mûre, réglisse avec une touche épicée pour les vins de tuffeau. Ils vont évoluer ensuite vers des notes de cuir et de sous-bois. Les premiers sont à boire rapidement ; les vins de tuf s’épanouissent entre 5 et 10 ans.