Brûlé/ goût de brûlé : arômes empyreumatiques évoquant le brulé. Ces arômes sont très souvent apportés par les fûts utilisés lors de l’élevage des vins. Lors du bousinage (voir ce mot), le tonnelier déterminera le brulage du fût entre faible, moyen ou fort ce qui apportera des arômes de vanilles, réglisse, ou des arômes plus brûlés tels que la torréfaction, le tabac blond, le caramel, le pain grillé etc.