Coteaux du Loir AOC (Loire), vins rouges, rosés, blancs secs ou moelleux : ce petit vignoble périphérique de 78 ha sous influence tourangelle est à cheval sur les départements de la Sarthe et de l’Indre-et-Loire, entre Vendôme et Château du Loir. Il est, à échelle réduite, la réplique de ses grands voisins de Touraine et d’Anjou : même type de sol constitué de tuffeau, d’argile à silex sur des coteaux pentus et bien exposés et  même encépagement.

Les vins rouges qui représentent 50% de la production sont des vins de soif, faibles en alcool, épicés, avec des notes de poivre et de cannelle. Ils sont à base de pineau d’Aunis, cépage local très apprécié des amateurs, mais aussi  de cabernet franc, de côt et de gamay. Deux ans leur sont nécessaires pour s’épanouir.

En blanc, le chenin (pineau de la Loire), l’unique cépage autorisé, donne des vins secs aux arômes floraux et fruités caractérisés par une pointe minérale. Ils vont évoluer ensuite vers les fruits secs et le miel. Les grandes années, ils sont vinifiés en moelleux, se rapprochant alors de leurs homologues des bords de la Loire.