Côtes du Roussillon-Les Aspres/ Les Albères AOC, appellations communales, vin rouge : depuis 2004, le nom des Aspres qui signifie en catalan, sec, caillouteux aride et des Albères peut être accolé à celui de Côtes du Roussillon. Cette autorisation permet à ces deux communes qui ne peuvent pas bénéficier de l’appellation Côtes du Roussillon Villages de faire reconnaître un savoir-faire et un terroir particulier.

Le terroir des Aspres battu par la tramontane où plane encore l’ombre du puissant ordre des templiers est d’une incroyable diversité.

C’est ici, des rives caillouteuses du Tech vers Banyuls-dels-Aspres jusqu’aux sommets touffus des environs du prieuré de Serrabone, en passant par Thuir que s’étend le vignoble dominé par la silhouette du Canigou.

Ces deux appellations récentes portent uniquement sur les vins rouges à base de carignan (maximum 25 %), de grenache, de mourvèdre et de syrah et permet à 37 communes des Aspres et des Albères de faire connaître leur savoir-faire et leur terroir particulier. Les vins nécessitent un élevage minimum de 12 mois. Ils possèdent une robe rubis aux reflets cuivrés avec un nez qui rassemble une combinaison de petits fruits rouges et des notes d’épices (cannelle). Ces vins  charnus peuvent se garder une bonne dizaine d’années.