Diacétyle (goût beurré)

Diacétyle : le goût beurré de certains vins a pour origine un important métabolite secondaire* (molécule telle que les acides phénoliques) précurseur d’arôme que produit les bactéries lactiques dans le vin. Ainsi, le diacétyle confère au vin blanc un arôme et une saveur de beurre. D’ailleurs, les producteurs de chardonnay favorisent systématiquement la production de diacétyle pour cette raison.

*Les plantes produisent un grand nombre de composés. Ces composés ne sont pas produits directement lors de la photosynthèse mais résultent de réactions chimiques ultérieures d’où le nom de métabolites secondaires. On a découvert que bon nombre d’entre eux ont un rôle défensif pour les plantes (les tannins par exemple).

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

ut Aenean Sed quis, nunc adipiscing