Pétillant (vin) vinification

Pétillant : un vin pétillant est entre un vin perlant (pression entre 0,5 et 1 bar) et un vin mousseux (pression supérieure à 3 bars. C’est d’ailleurs dans cette catégorie que l’on trouve notamment le Champagnes, les crémants et autres vins mousseux, avec ou sans appellation). Le vin pétillant conditionné en bouteille présente quant à lui une surpression de gaz carbonique comprise entre 1 à 2,5 bars à 20° Celsius. Il conserve plus longtemps en bouche qu’un vin perlant la sensation de picotement apportée par la présence du gaz dissout. Le vin pétillant (VP) est élaboré par fermentation secondaire (méthode traditionnelle). Il est embouteillés comme les vins tranquilles. Il doit être doté d’un titre alcoométrique minimum : 9 %/vol et maximum : 13 %/vol.  Le bouchon peut-être retenu par un lien mais pas par une capsule métallique. Il effectue donc une seconde fermentation en bouteilles. Ces vins pétillants sont la spécialité de la Loire : Anjou pétillant, Saumur pétillant, Rosé d’Anjou pétillant, Touraine pétillant, Montlouis pétillant, Vouvray pétillant. Donc,  ne pas confondre vins  pétillants avec mousseux et autres crémants.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

dolor elit. vel, consequat. elit. dapibus