Pissotte (AOC Fiefs Vendéens) Loire

Pissotte, ce Fief vendéen est l’un des 5 terroirs qui fait partie de l’appellation Fiefs Vendéens. Après 20 ans de délimitations parcellaires et de dossiers, les Fiefs Vendéens ont obtenu en 2011 le statut d’AOC avec la sélection de 5 terroirs : Mareuil, Brem, Chantonnay, Vix et Pissotte. Ce bourg de 1200 habitants est situé à 3 km au nord-est de Fontenay-le-Comte la plus grande ville des environs.

L’histoire est belle : Gargantua*, fatigué par ses pérégrinations, se serait assis sur le clocher de Notre Dame de Fontenay et de là se serait soulagé : il aurait pissé en direction du nord, d’où le nom de Pissotte et aurait pété en direction de l’ouest, c’est-à-dire à quelques kilomètres où l’on trouve le village de Petosse !

*François Rabelais a séjourné plusieurs fois en Sud Vendée. En 1534, il créa le géant Gargantua, père de Pantagruel.

Le village de Pissotte profite du massif forestier de Mervent-Vouvant ou du marais poitevin. La côte atlantique est à moins d’une heure de route. Pissotte est aussi le nom d’une appellation viticole à part entière : Fiefs Vendéens Pissotte, AOC depuis 2011 dont les vignes étaient cultivées dès l’époque romaine et vin que Richelieu, dit-on appréciait particulièrement.

Pissotte, rien de grivois

Domaine Coirier Origine Rosé Fiefs Vendéens Pissotte. Assemblage 70 % gamay, 30 % pinot noir. Age moyen des vignes : 20 ans. Densité pied/ha : 6.000. Nature du sol : Argilo siliceux sur schistes. Aujourd’hui, les rosés représentent 50 % de la production du domaine.

Dans ce nom qui pourrait faire allusion à l’œuvre de Rabelais, rien de grivois pourtant ! Il pourrait s’agir du petit ruisseau traversant le village qui pissotte par son faible débit. A l’origine, des écrits parlent d’une garnison romaine qui aurait fondé une petite cité du nom de Villa Pixota*, avant-poste établi sur les contreforts sud du massif Armoricain. Aujourd’hui, les vignes de Pissotte (24 ha) se retrouvent naturellement exposées le long de cette faille argilo-siliceuse, versants du Sud-Vendée. Les Premiers Fiefs (Terres dépendant d’abbayes) datent du IXe siècle. Rabelais chanta les vertus des vins vendéens et Richelieu contribua à leur renommée. Les fiefs portèrent longtemps le nom d’anciens Fiefs du Cardinal.

Dans ce nom qui pourrait faire allusion à l’œuvre de Rabelais, rien de grivois pourtant ! Il pourrait s’agir du petit ruisseau traversant le village qui pissotte par son faible débit. A l’origine, des écrits parlent d’une garnison romaine qui aurait fondé une petite cité du nom de Villa Pixota*, avant-poste établi sur les contreforts sud du massif Armoricain. Aujourd’hui, les vignes de Pissotte (24 ha) se retrouvent naturellement exposées le long de cette faille argilo-siliceuse, versants du Sud-Vendée. Les Premiers Fiefs (Terres dépendant d’abbayes) datent du IXe siècle. Rabelais chanta les vertus des vins vendéens et Richelieu contribua à leur renommée. Les fiefs portèrent longtemps le nom d’anciens Fiefs du Cardinal.

* Il fut suivi de Puysault et de Pissotte à partir de 1790.

Une seule commune, Pissotte …

Avec 24 hectares en appellation « Fiefs Vendéens », le terroir de Pissotte est attenant par le nord à Fontenay-le-Comte et couvre, une seule commune, Pissotte. Comme le sol est très profond, les vignes doivent s’enraciner dans les schistes rouges et traverser une épaisse couche de terre argileuse. Le fief de Pissotte est surtout connu pour ses rosés fruités et ses blancs légèrement perlant. On y trouve les mêmes cépages que sur les autres fiefs vendéens avec en plus celui du Melon.

Et un seul producteur, le domaine Coirier

A Pissote en appellation Fiefs Vendéen, un seul vigneron-récoltant, Mathieu et son épouse Anne Coirier, la cinquième génération du Domaine Coirier.

Depuis 1895, les Coirier incarnent la production de vin de Pissotte. Ils sont les uniques vignerons de l’AOC Fiefs Vendéens Pissotte. La demeure est centenaire, la glycine y fleurit chaque printemps. Ici on est vigneron de père en fils. Aujourd’hui, les rosés représentent 50 % de la production, les rouge 20 % et les blancs, 30 % (chenin majoritaire assemblé au chardonnay). Le pinot noir représente le tiers de l’encépagement et la moitié de l’assemblage des rouges, les cabernets (franc et sauvignon) montant à hauteur de 40 % des assemblages complétés par la négrette (10 %). Quant aux rosés, le gamay est majoritaire complété par le cabernet franc et le pinot noir. La production annuelle aujourd’hui est estimée à environ 150 000 bouteilles.

Domaine Coirier La Petite Groie 15, rue des Gélinières 85200 Pissotte Tel : 02 51 69 40 98 – 06 80 30 08 14 coirier@pissotte.com

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

ut massa id Praesent Praesent ut et, risus id, diam justo