Pol Roger (Maison de Champagne Pol Roger) Epernay

Pol Roger, ces champagnes so british*, qu’ils s’agissent du Brut Réserve, ADN de la marque à la célèbre cuvée Sir Winston Churchill ! Ici, la production est à taille humaine, presque artisanale (1,6 million de bouteilles par an dont 84 % exportées) face aux mastodontes de la Champagne. Et fait rarissime dans le panorama champenois, toutes les bouteilles sont remuées à la main. Pour preuve, parmi les 12 remueurs à plein temps professionnels que compte encore le vignoble, 4 travaillent pour Pol Roger !

Les caves les plus profondes d’Epernay

Hubert de Billy dans le dédale des 7,5 km de caves, les plus profondes d'Epernay (33 m) Photo FC
Hubert de Billy dans le dédale des 7,5 km de caves, les plus profondes d’Epernay (33 m) Photo FC

De plus, l’ensemble des cuvées séjourne dans des caves souterraines*particulièrement fraîches (9,5°C) favorisant la finesse et la précision de la prise de mousse. Elles ont été creusées sous la Maison dans un sol crayeux jusqu’à 33 m de profondeur ce qui en font les caves les plus profondes d’Epernay. Le Brut Réserve murit ainsi entre 42 et 54 mois, alors que la règlementation n’impose qu’un vieillissement minimum de 15 mois. C’est un champagne qui acquiert toute sa complexité et s’érige comme l’un des bruts sans année les plus longuement affinés de toute la Champagne.

*Dans des caves qui s’étagent sur 2 niveaux et 7,5 km de longueur où repose un stock de 9 millions de bouteilles (soit 6 années de production).

The most drinkable address in the world

Pol Roger est l’une des rares maisons demeurées véritablement familiale et incontestablement l’une des plus anciennes (fondée en 1849). Elle est située à Epernay, au 44 avenue de Champagne. Elle s’est symboliquement déplacée jusqu’au coin de la rue adjacente pour une adresse plus adéquate : 1, rue Winston Churchill. The most drinkable address in the world aurait dit Winston Churchill ; un déplacement en l’honneur de celui qui mit au plus haut le Champagne Pol Roger depuis sa rencontre en 1944 avec Odette Pol-Roger (épouse de Jacques Pol Roger, troisième génération de la famille) *, amie fidèle du couple Churchill (elle assistera aux obsèques de Winston à la cathédrale Saint-Paul de Londres en 1965).

*La rencontre entre Winston Churchill et Odette Pol Roger se fit autour du millésime 1928 servi pour célébrer la fête de l’Armistice à l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris en 1944. Par la suite, Odette Pol Roger fit parvenir à chacun de ses anniversaires, une caisse de Champagnes millésime 1928

Le siège de la maison de Champagne Pol Roger, avenue de Champagne à Epernay a pour adresse, 1, rue Winston Churchill (Photo FC)
Le siège de la Maison, avenue de Champagne à Epernay a pour adresse, 1, rue Winston Churchill (Photo Pol Roger)

Le champagne préféré de Winston Churchill

La rencontre entre Winston Churchill et Odette Pol Roger se fit autour du millésime 1928
La rencontre entre Winston Churchill et Odette Pol Roger se fit autour du millésime 1928

Winston Churchill fut le meilleur ambassadeur de la marque, passant commande pour sa résidence de Chartwel dans le Kent et pour le 10 Downing Street lors de ses deux mandats de Premier Ministre. Ayant goûté le Brut 1947 en 1952, il se fit réserver à vie un stock pour sa consommation personnelle. Churchill qui pourtant ne franchit jamais à Epernay, les grilles de la Maison donna à son cheval préféré, le nom de Pol Roger envoyant ce télégramme de légende : POLROGER WON SPENDIDLY TODAY SO THERE IS A SMALL PROFIT FOR YOU ON BOTH RACES BEST LOVE=WINSTON.

* Le Royaume-Uni est depuis toujours le premier débouché de la marque à l’export. Pol Roger qui arbore le prestigieux Royal Warrant fut tout naturellement choisi par la Reine Elisabeth pour recevoir ses invités après la cérémonie de mariage du Prince William et de Catherine Middleton en 2011.

Le droit de porter le nom et le prénom de leur père comme patronyme

Pol Roger, le fondateur de la maison est originaire d’Aÿ. Très entreprenant, il se lance très tôt, dès l’âge de 18 ans dans le négoce du vin de champagne grâce notamment aux importants vignobles que possédait la famille. On peut dater sa première vente au 2 janvier 1849. Deux ans plus tard, la famille s’installe à Epernay. Les affaires prospèrent avec déjà, un marché prioritaire à l’exportation, l’Angleterre. A sa mort en 1899, ses 3 enfants (Maurice, Lucie et Georges) reçurent l’autorisation par décret signé du Président de la République Emile Loubet de porter ainsi que leurs descendants, ses nom et prénom (Pol Roger). Cette même année, les caves de la Maison qu’on agrandissaient s’effondraient causant la perte de cinq cents fûts de vin et de 1,3 million de bouteilles de Champagne. Malgré cette catastrophe, Pol Roger continua à prospérer. En 1914, Maurice Pol Roger fut élu maire d’Epernay. Face aux troupes prussiennes, et devant l’abandon, des autorités civiles, il fit face à l’afflux des réfugiés et aux soins des blessés, manquant à plusieurs reprises de se faire fusiller.

Pol Roger, toujours une maison familiale

Aujourd’hui, Pol Roger fait partie des dernières maisons familiales de la Champagne*, et continue de résister après cinq générations d’existence. Avec Christian de Billy et Christian Pol-Roger, deux cousins, la quatrième génération accède aux commandes de l’entreprise. Christian de Billy assure la direction générale de la société entre 1977 et 1997, avant d’en devenir le Président du Conseil de Surveillance à partir de 1998. Son fils, Hubert de Billy, représente donc la cinquième génération. Il occupe actuellement la fonction de directeur des Relations Publiques et du Développement, en étant également membre du Directoire. Quant à Evelyne de Billy, la soeur d’Hubert, elle est responsable du vignoble, une fonction clef au sein de toute grande maison de champagne. A leurs côtés, Laurent d’Harcourt, en tant que président du Directoire, a succédé à Patrice Noyelle en 2013 et Pierre-Samuel Reyne comme directeur commercial. La Maison qui emploie 55 salariés a réalisé un CA 2016 de 36 millions d’€.

*Pol Roger appartient aux familles de Billy et Pol-Roger

Christian de Billy, 89 ans, la quatrième génération, assura la direction générale de Pol Roger entre 1977 et 1997 avant d'en devenir le Président du Conseil de Surveillance. En second plan, Dominique Petit, Chef de cave et son successeur, Damien Cambres (décembre 2017) Photo FC
Christian de Billy, 89 ans, la quatrième génération, assura la direction générale de Pol Roger entre 1977 et 1997 avant d’en devenir le Président du Conseil de Surveillance. En second plan, Dominique Petit, Chef de cave et son successeur, Damien Cambres (décembre 2017) Photo FC

Pol Roger dans le gotha des grands domaines familiaux

Cet attachement aux valeurs familiales trouve une parfaite illustration dans la participation de la maison Pol Roger à l’association Primum Familiae Vini qui regroupe tout le gotha des domaines familiaux particulièrement prestigieux comme le château Mouton Rothschild (Bordeaux), la maison Joseph Drouhin (Bourgogne), la maison Hugel et fils (Alsace) et la famille Perrin (Vallée du Rhône) pour la France. L’association fédère également les célèbres viticulteurs européens suivants : Marchesi Antinori Srl (à Florence), Bodegas Torres (Pacs del Penedès en Espagne), Bodegas Vega Sicilia (Ribera del Duero en Espagne), Symington Family Estates (Vila Nova de Gaia, Portugal), Tenuta San Guido (Sassicaia) à Castagneto Carducci en Toscane et Weingut Egon Müller Scharzhofberg à Wiltingen, dans le district de Trèves-Sarrebourg en Allemagne.

Pol Roger est membre de l'association Primum Familiae Vini qui regroupe le gotha de quelques uns des plus prestigieux domaines familiaux du monde (Photo FC)
Pol Roger est membre de l’association Primum Familiae Vini qui regroupe le gotha de quelques uns des plus prestigieux domaines familiaux du monde (Photo FC)

Plus de 80 % de la production exportée

Chez Pol Roger, l’export a toujours joué un rôle primordial, notamment dans le monde anglo-saxon. Son agent anglais, Conrad Reuss, a été la pierre angulaire du développement de la marque en Grande- Bretagne avec le succès que l’on sait. Outre-Atlantique, Pol Roger a le même importateur, Frédérick Wildman Sons, depuis un demi-siècle. C’est dire toute l’importance que la maison attache aux partenariats durables. De même la maison a choisi Summergate Fine Wines pour importer, distribuer et promouvoir ses vins en Chine et à Macao. De nos jours, les champagnes Pol Roger sont exportés dans 92 pays, ce qui représente 84 % de ses ventes.

Un vignoble de 92 ha détenu en propre

Pol Roger possède en propre, 92 ha sur une vingtaine des meilleurs crus de la Vallée de la Marne, de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs (Phto Pol Roger)
Pol Roger possède en propre, 92 ha sur une vingtaine des meilleurs crus de la Vallée de la Marne, de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs (Photo Pol Roger)

Le vignoble détenu en propre par Pol Roger atteignait en 2017, 92 ha. On sait que le contrôle et la régularité des approvisionnements en raisins est vital pour une Maison. Pol Roger détient un vignoble qui se ramifie sur une vingtaine des meilleurs crus de la Vallée de la Marne (Damery, Cerseuil, Mardeuil…), de la montagne de Reims (Ambonnay, Avenay Val d’Or, Bouzy …) et de la côte des blancs (Avize, Chouilly, Cramant …), assurance qui offre à la Maison une grande part de son indépendance.

Pour l’autre moitié, des contrats d’apport sûrs et solides

Hubert de Billy dans la cuverie de la Maison. Il assure au sein du Directoire, les fonctions de directeur des Relations Publiques et du développement (Photo FC)
Hubert de Billy dans la cuverie de la Maison. Il assure au sein du Directoire, les fonctions de directeur des Relations Publiques et du développement. C’est sa soeur, Evelyne de Billy qui est rsponsable du vignoble (Photo FC)

Mais ces 92 ha ne permettent de répondre qu’à la moitié aux besoins de la Maison. L’autre moitié est constituée de contrats d’apport en raisins provenant de l’élite des terroirs champenois : montagne de Reims (Ambonnay, Avenay Val d’Or, Ay, Louvois, Mailly, Verzy …), Région d’Epernay (Dizy, Epernay, Grauves, Pierry, Vinay …), côte des blancs (Chouilly, Cramant, le Mesnil-sur-Oger, Oger, Vertus …), Vallée de la Marne (Cerseuil, Châtillon-sur-Marne, Damery, Mardeuil, Mutigny, Vandières, Venteuil…).

Pol Roger a fait sa révolution technique

Pol Roger a connu en quelques années une formidable révolution technique avec des installations qui figurent parmi les plus modernes du Champagne. Depuis 2001, elle a engagé un programme pluriannuel d’investissements et de modernisation de son outil de production. Cela a commencé par l’ouverture des celliers Maurice et Georges Pol-Roger. En 2004, c’est au tour de la première tranche de rénovation des celliers Sir Winston Churchill. Une nouvelle tranche de travaux intervient en 2008 et se conclut en 2012. In fine, la cuverie compte près de 200 cuves inox thermo-régulées, soit une capacité de vinification d’environ 20 000 hl. Il faut dire que l’intégralité des champagnes Pol Roger sont vinifiés dans cette cuverie, ce qui exclut tout achat de vins sur lattes et permet de contrôler, dans sa totalité, le processus d’élaboration.

Dans cette cuverie ultra moderne, 200 cuves thermo-régulées pour une vinification d'environ 20 000 hl. Ici, les débourbages se font à froid. La fermentation alcoolique se déroule à basse température(18°C). Cépages et crus sont vinifiés séparément avant l'assemblage final. La fermentation malolactique qui suit immédiatement est réalisée sur tous les vins de la Maison (Photo FC)
Dans cette impressionnante cuverie, 200 cuves thermo-régulées pour une vinification d’environ 20 000 hl. Ici, le second débourbage se fait à froid. La fermentation alcoolique se déroule à basse température(18°C). Cépages et crus sont vinifiés séparément avant l’assemblage final. La fermentation malolactique qui suit immédiatement est réalisée sur tous les vins de la Maison (Photo FC)

De Dominique Petit, chef de cave à Damien Cambres son successeur

Entre Dominique Petit et Hubert de Billy, 18 ans de complicité (Photo FC)
Entre Dominique Petit et Hubert de Billy, 18 ans de complicité (Photo FC)

Après avoir exercé pendant 20 ans des fonctions techniques importantes pour la maison Krug, Dominique Petit rejoignit en1999, Pol Roger avant d’en devenir, le chef de cave. Ce fils, petit-fils et arrière-petit-fils de vigneron a par ailleurs fait l’objet d’une nomination en tant que membre du Directoire, ce qui traduit la volonté des dirigeants de la Maison de placer les aspects qualitatifs au centre du dispositif décisionnel. Nous produisons dit-il des vins floraux, et élégants et subtils qui tirent leur quintessence de long vieillissement sur lies. Aujourd’hui, à l’âge de la retraite, il passe la main à Damien Cambres* (en avril 2018). A lui d’assurer la qualité et la continuité des vins de la Maison.

* Damien Cambres a passé 15 ans en production chez Nicolas Feuillatte puis 5 ans à la Direction du groupe Gouttes d’Or Union à Vertus.

Damien Cambres, Hubert de Billy et Laurent d'Harcourt lors d'une dégustation de Brut Vintage Magnum 2008, 2006, 2004, 2002 et 2000 (Photo FC)
Damien Cambres, Hubert de Billy et Laurent d’Harcourt lors d’une dégustation du Brut Vintage Magnum, millésimes 2008, 2006, 2004, 2002 et 2000 en décembre 2017 (Photo FC)

Pol Roger, une gamme de champagnes complète et cohérente

Ce Brut Réserve est la signature de la Maison élaboré à part égale à partir du pinot noir, du meunier et du chardonnay provenant de 30 crus différents.
Ce Brut Réserve est la signature de la Maison élaboré à part égale à partir du pinot noir, du meunier et du chardonnay provenant de 30 crus différents.
  • Brut Réserve : véritable signature de la maison, le Brut Réserve est issu de l’assemblage à parts égales des trois cépages champenois : pinot noir, pinot meunier et chardonnay provenant de 30 crus différents. 25 % de vins de réserve sont utilisés pour l’élaboration de cette cuvée et quatre années de vieillissement en cave. Dosage : 8 g/l
  • Pure (Extra-Brut)  : expression authentique de la diversité des terroirs, le Pure est issu de l’assemblage des trois cépages champenois en proportions identiques. La sélection des vins et le temps de vieillissement d’au moins trois ans ont demandé une rigueur aussi rectiligne que ce champagne. Non dosée, cette cuvée est pleine de fraîcheur, de vivacité et de légèreté. Dosage : 0 g/l
  • Rich (demi-sec) : la cuvée Rich est issue de l’assemblage à parts égales des trois cépages champenois : pinot noir, pinot meunier et chardonnay provenant de 30 crus différents. Cette cuvée est dosée à 34 g/1. L’acidité naturelle de ce champagne équilibre harmonieusement la sensation de sucrosité. Dosage : 34 g/l
  • Brut Vintage : issus des premiers et grands crus de la Champagne, les meilleurs pinots noirs (60 %) et chardonnays (40 %) participent à l’assemblage de la cuvée Brut Vintage. Le pinot noir apporte corps, puissance et longévité. Pour le chardonnay, c’est la richesse aromatique, la finesse et la légèreté. Un vieillissement de 9 ans de cave. Dosage : 7 g/l
  • Brut Blanc de Blancs Vintage : grand classique de la Maison, la cuvée Blanc de Blancs Vintage est composée exclusivement de chardonnay de l’année, sélectionnés parmi les grands crus de la Côtes des Blancs. Distinguée, fraiche et délicate, la cuvée Blanc de Blancs a vieilli 7 ans avant d’être commercialisée. Dosage : 7 g/l
  • Brut Rosé Vintage : le Brut Rosé Vintage est issu de l’assemblage traditionnel de 50 % de pinot noir et de 35 % de chardonnay provenant de 20 premiers et grands crus. Pour obtenir une teinte de robe délicate et des arômes subtils, est ajouté lors de l’assemblage 15 % de pinot noir du même millésime, vinifié en rouge, issu des meilleurs crus de la « montagne de Reims » (Bouzy et Ambonnay). 7 ans de vieillissement en cave. Dosage : 8 g/l
  • Sir Winston Churchill : créée par Pol Roger pour rendre hommage au Premier Ministre britannique, la cuvée Sir Winston Churchill est produite en quantité très limitée et résulte d’un assemblage de grands crus de pinot noir et chardonnay, déjà en production sous l’ère churchillienne. La prédominance du pinot noir assure la structure, la plénitude et la robustesse du vin, le Chardonnay lui confère la finesse.

    Cuvée Sir Winston Churchill 2002, millésime exceptionnel lors d'un déjeuner de légende conçu par le chef Philippe Mille du restaurant Les Crayères à Reims ; déjeuner où fut également servi en magnum, les millésimes 2006, 2004 et 2000 (décembre 2017) Photo FC
    Cuvée Sir Winston Churchill 2002, millésime exceptionnel servi lors d’un déjeuner conçu par le chef Philippe Mille du restaurant Les Crayères à Reims ; déjeuner où fut également servi en magnum, les millésimes 2006, 2004 et 2000 (décembre 2017) Photo FC
  • Blanc de Blancs Vintage 2009 : exclusivement issu de chardonnays des grands crus de la côte des blancs (Avize, Chouilly, Cramant, Oger, Oiry), le Blanc de Blancs Vintage 2009 a vieilli sept ans dans les caves de Pol Roger avant de voir le jour. Ce millésime présente une robe or pale agrémentée d’une effervescence soutenue et d’un cordon persistant. Le premier nez, subtil et délicat, révèle des notes florales et agrumes qui annoncent l’élégance et la complexité du vin. En se réchauffant, des notes de beurre frais et de miel d’acacia se dévoilent. L’attaque en bouche est marquée par une belle tension qui reflète la minéralité des grands terroirs de la côte des blancs. Parfaitement équilibré et subtil, ce vin dévoile des saveurs d’agrumes signe d’une grande fraicheur (Dominique Petit).
  • Brut Vintage 2008 : issu de l’assemblage traditionnel de la maison Pol Roger, 60 % de pinot noir et 40 % de chardonnay provenant de 20 grands et premiers crus de la montagne de Reims et de la côte des blancs, la cuvée Brut Vintage 2008 a vieilli huit ans en cave avant sa commercialisation. La robe présente un jaune or brillant et lumineux sublimé par de fines bulles formant cordon fin et persistant. Le premier nez, élégant, présente de délicates notes d’agrumes (mandarine) annonçant une belle fraicheur. A la suite, le vin révèle une grande complexité composée de nuances de pêche, abricot et amande. En bouche, la texture apparaît très crémeuse avec une grande matière dès le premier contact. L’attaque est fraîche et se poursuit sur un caractère enveloppant et très équilibré qui présente des notes de biscuits frais et de fruit mûrs (abricot). C’est un champagne ample, racé, au caractère vineux, sans rien perdre en élégance et finesse, en somme une vraie signature Pol Roger (Dominique Petit)
  • Sir Winston Churchill 2006  : créée pour rendre hommage au premier ministre britannique, la cuvée Sir Winston Churchill est produite en très petite quantité et seulement dans les meilleurs millésimes. Elle résulte d’un assemblage de grands crus de pinot noir et chardonnay, déjà en production sous l’ère churchillienne. Le millésime 2006 est resté onze ans dans les caves de Pol Roger avant de voir le jour. D’un bel or blanc, sa robe s’orne d’un léger cordon de fines bulles. Son nez délicat évoque des notes beurrées et briochées. Il révèle des senteurs d’amande et de noisette, de fruits jaunes rehaussées par la fraîcheur des agrumes, puis il s’ouvre sur des notes de nougat et de pistache. En bouche, l’attaque dévoile un parfait équilibre entre acidité et rondeur. Les arômes rappellent la douceur des fruits cuits mêlée à des notes d’amande, de fruits secs et de coings. La texture est soyeuse et s’appuie sur une longueur éblouissante (Dominique Petit).
Ceux qui font aujourd'hui, Plol Roger (de gauche à droite) : Hubert de Billy, Dominique Petit, Laurent d'Harcourt, Damien Cambres, Christian de Billy, Pierre-Samuel Reyne (décembre 2017) Photo FC
Ceux qui font aujourd’hui le Champagne Pol Roger (de droite à gauche) : Hubert de Billy, Dominique Petit, Laurent d’Harcourt, Damien Cambres, Christian de Billy (décembre 2017) Photo FC