Environ chaque semaine, recevez un article de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Pontet-Canet (château) Pauillac, Médoc (Bordeaux) Cinquième Cru (classement de 1855) vin rouge : rappelez vous, c’est au château Pontet-Canet que fut tourné, en 1980, le célèbre film de Robin Davis J’ai épousé une ombre avec Nathalie Baye, Francis Huster et Madeleine Robinson. Les terres du château Pontet-Canet s’étendent sur 120 ha dont 81 ha en vignes. Elles se situent au cœur de l’appellation Pauillac, au sud de Mouton Rothschild et d’Armailhac. Ce sont des terres d’une pauvreté désespérante composées de graviers et de sables, une croupe de graves garonnaises, sur socle calcaire. Elle offre un sol maigre, chaud, et filtrant ou s’épanouit pourtant un cabernet sauvignon souverain (62%). Il est ici complété par le merlot (32%), le cabernet franc (4%) et le petit verdot (2%). Les vignes ont entre 40 et 45 ans d’âge moyen. Elles sont régies à Pontet-Canet au rang près par une sévère politique parcellaire.

Certifié Biologique et Biodynamique

La philosophie maison est d’intervenir le moins possible, mais le plus naturellement possible dans le vignoble. Les façons culturales et le travail au sol sont remis à l’honneur, tout désherbant chimique est banni, la protection de l’environnement et l’intégrité de la plante sont au cœur des préoccupations de cette gestion. Depuis 2008, Pontet-Canet s’est remis au cheval pour la culture de la vigne et éviter le compactage du sol.
Le millésime 2005 fut le fruit de la première récolte issue de la pratique biodynamique sur l’ensemble de la propriété. Le millésime 2010 est le 1er millésime de Pontet-Canet certifié bio (Ecocert) et biodynamique (Biodyvin), et ce pour l’intégralité du vignoble.

La production moyenne annuelle est de 250 000 bouteilles.
(Grands millésimes: 2003, 1994, 1961, 1945)
Second vin : Les Hauts de Pontet-Canet. Depuis le millésime 2000, Château Les Hauts de Pontet est en effet devenu Les Hauts de Pontet-Canet.

En deux cents ans, seulement trois propriétaires différents
C’est au début du XVIIIe siècle que Jean-François de Pontet, grand écuyer du roi devenu gouverneur du Médoc, rassemble plusieurs parcelles de terres situées à Pauillac. Quelques années plus tard, ses descendants y ajoutent les vignobles mitoyens du lieu-dit Canet. Et c’est ainsi que nait un des plus vastes domaines viticoles du Médoc qui accole tout naturellement, selon l’usage du temps, le nom de son fondateur à son appellation cadastrale. Le domaine est acheté par Herman Cruse en 1865. Il  construit de nouveaux chais, modernise les installations, et fait connaître ce vin dans le monde entier. La famille Cruse a gardé Pontet-Canet pendant 110 ans, jusqu’à ce qu’un autre négociant, mais venu de Cognac, Guy Tesseron, s’en porte acquéreur, en 1975.
Ainsi, en plus de deux cents ans, Pontet-Canet n’a connu que trois propriétaires différents, et est resté toujours familial. Ce sont aujourd’hui les descendants de Guy Tesseron, son fils Alfred et ses nièces Mélanie et Philippine, filles de Gérard Tesseron, qui possèdent le domaine.

Un nouveau cuvier avant-gardiste depuis le millésime 2005

Ce cuvier, le premier du genre dans le Médoc et qui est en même temps infiniment respectueuse des anciennes traditions vinicoles, se compose d’une batterie de 32 cuves en béton tronconiques d’une contenance de 80 hl. Les nouvelles cuves en béton pèsent chacune 9 tonnes. L’épaisseur des parois est de 15 cm, autorisant une meilleure inertie thermique, donc des fermentations lentes et douces. Elles sont équipées d’un système de maîtrise des températures pour le chaud et le froid. La trappe du dessus est située exactement sous les tables de tri du premier étage, et fait la quasi-totalité de la surface du haut de la cuve. Les raisins y tombent par gravité. Cette installation est née de la réflexions menées en commun par Alfred Tesseron, l’œnologue Michel Rolland, l’architecte Christophe Massie, et Jean-Michel Comme*, le régisseur du domaine.
*Ingénieur et œnologue, Jean-Michel Comme gère depuis plus de 20 ans, les 80 ha du vignoble de Pontet-Canet ainsi que, avec sa femme, le domaine familial, le Château Le Champ des Treilles, situé à Sainte-Foy-La-Grande.