Environ chaque semaine, recevez un article de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Le Riesling d’Alsace est le cépage emblématique d’Alsace. Comme on le sait, en Alsace, les vins doivent principalement leur nom aux cépages et non aux terroirs. Cette originalité contribue sans doute à leur grande notoriété. Le riesling est le premier AOC d’Alsace avec un vignoble de  3338 ha équivalent à 23,2 % de la production (147 000 h/l d’après la récolte 2010), devant le pinot gris (16,1) et le gewurztraminer (15,8). On le surnomme le Roi des vins d’Alsace. Titre qu’il mérite car il est sans conteste l’un des vins blancs les plus prestigieux du monde.

Cépage rhénan par excellence

Cépage rhénan par excellence, n’est-il pas ici chez lui puisque sa culture remonterait à l’occupation romaine ! On le cultivait dans le Rheinghau au IXe siècle. Il prit son nom du mot allemand riesen  qui signifie couler car sensible à la coulure. Différent de son cousin allemand, le riesling alsacien a été implanté en Alsace dès la fin du XVe siècle. Mais c’est après les années 1960 qu’il va accéder au premier rang des surfaces de production en Alsace. Le Riesling qu’on reconnaît à ses baies sphériques, petites, vert clair à jaune doré, parsemée de tâches brun roux (à complète maturité) et à la peau épaisse est, comme le Sylvaner, un cépage tardif, le plus tardif des variétés alsaciennes.  Il a besoin de nuits fraîches pour achever sa maturité, de sorte que, les qualités organoleptiques de son vin arrivent d’une manière très paradoxale à surpasser celles des variétés plus précoces en année moyenne.

D’une rigidité d’acier

le Riesling est cultivé essentiellement sur des sols granitiques, schisteux et argilo-calcaires, ce qui lui confère une belle fraîcheur due à son acidité. Son caractère tardif lui permet de ne pas craindre les gelées de printemps et de profiter des arrière-saisons ensoleillées. Chacun s’accorde à lui reconnaître une grande finesse. Il développe des arômes d’agrumes (citron, pamplemousse..) et de fleurs (fleurs blanches, tilleul…) et en fonction du sol il développe des arômes minéraux tels que la pierre à fusil, le silex…On dit de lui qu’il est d’une rigidité d’acier. C’est enfin, un vin gastronomique et un magnifique vin de garde. Seuls 4 cépages sont autorisés dans l’AOC Alsace Grand Cru dont évidemment le riesling. Et sur 51 grands crus, le riesling est le cépage le plus approprié pour le terroir de 46 d’entre eux (sur des sols marno-calcaro-greseux, argilo-marno-gypseux, gypseux, marno-calcaire, marno-sableux-gypseux, granitique, calcaire, etc.).

Enfin, le riesling est l’un des quatre cépages retenus pour les vendanges tardives et sélections de grains nobles qui doivent présenter une richesse en sucre à la récolte particulièrement élevée :

  • Riesling Vendanges Tardives : sucre g/l : 220 et alcool en puissance : 13,1°
  • Riesling Sélection de Grains Nobles : sucre G/l : 256 et alcool en puissance : 15,2°.