Roussette de Savoie (AOC Roussette de Savoie), vin blanc : cette appellation, qui peut être suivie d’un nom de cru (Frangy, Marestel, Monterminod et Monthoux) juxtapose son aire de production  à celle de l’AOC Vin de Savoie, hors les communes où est produit l’AOC Seyssel. Elle couvre  210 ha pour une production moyenne 12 000 hl. On y recense 150 caves particulières, 3 caves coopératives et 10 négociants. Les quatre crus qui font sa réputation se rencontrent le long du Rhône, des bords lac du Bourget à la frontière Suisse : de Monterminod surplombant Chambéry à Frangy plus au nord, le long de la rivière des Usses avec Jongieux qui recueille ses deux crus les plus réputés (Monthoux et Marestel).

Un seul cépage, l’altesse

Pour La Roussette de Savoie, un seul cépage est autorisé, l’altesse. Il offre un vin vif, frais, aux subtils effluves de violette exprimant des parfums d’aubépine sur des terrains légers et sablonneux mais des nuances plus soutenues de miel, d’abricot et de noisette sur des terrains plus argilo-calcaire. C’est un vin qui gagne à être bu dans sa jeunesse.

Les quatre crus de l’appellation

L’AOC Roussette de Savoie englobe 4 crus qui totalisent une cinquantaine d’hectares et une production d’environ 10 000 hl.

  • Roussette de Savoie Frangy (sur 20 ha) dans la vallée des Usses en Haute-Savoie. Frangy* est bordée par le Rhône à l’ouest, Genève au nord (30 km) et Annecy au sud. L’appellation couvre les communes de Chaumont, Desingy et Frangy. Les vignes, exclusivement en coteaux sont orientées plein sud ou sud-est. La production est d’environ 800 hl.

* A noter que les vins de Frangy bénéficient depuis 1973 de l’appellation :

  1. Vin de Savoie pour les vins rouges ou rosés (issus de la mondeuse et du gamay ; la molette, d’origine locale, bénéficie elle aussi de l’AOC lorsqu’elle est élaborée en méthode traditionnelle) ;
  2. Roussette de Savoie  avec la mention du cru Frangy pour l’altesse (ou roussette) exclusivement.
  • Roussette de Savoie Cru Marestel (on prononce Marétel) : l’appellation Roussette de Savoie Cru Marestel date de 1973. Elle couvre 23 ha répartis sur les communes de Jongieux et de Lucey jouissant d’un microclimat généré par le lac du Bourget. Ce cru situé au pied du Mont Charvaz culminant à 900 m (montagne qui surplombe le lac du Bourget en prolongement du Mont du Chat) est en quelque sorte le prolongement savoyard du vignoble du Bugey. Il voit  ses vignes exposées plein ouest, grimpées jusqu’à 500 m d’altitude sur un sol très pauvre constitué d’éboulis argilo-calcaire. Marestel doit sont nom à Claude Mareste qui en 1563 est fait baron de Lucey par le duc Emmanuel-Philibert dont il était le conseiller et maître d’hôtel. Dès les années 1990, les vignerons du Cru entreprirent le réaménagement et le remembrement du coteau de Marestel pour faciliter le travail et l’accès à la vigne mais aussi pour lutter contre l’érosion, réduire le morcellement parcellaire en relevant notamment les murets de pierre accrochés à la montagne.
  • Roussette de Savoie Monterminod : ce minuscule cru sur le revers nord-est de la cluse de Chambéry, commune de Saint-Alban-Leysse est composé de petites parcelles adossées aux premières pentes du Nivolet autour du château construit au XIe siècle. Les vignes sont orientées au sud en direction du massif de Belledonne. Les coteaux de Monterminod sur 4 ha sont plantés en vieilles vignes. Ils produisent chaque année un vin d’exception, dont le château de Monterminod est le principal fournisseur.
  • Roussette de Savoie Cru Monthoux. Voici un micro cru de quelques hectares sur la commune de Saint-Jean-de-Chevelu, situés entre le lac du Bourget et le Rhône. Le vignoble est implanté sur les pentes du mont Charvaz entre 300 et 500 m d’altitude exposées sud, sud-ouest, avec des pentes de plus de 40%, sur un sol de marne désagrégée, caillouteux, et de dépôts glaciaires.