Banyuls, appellation du Roussillon qui couvre des vins doux naturels (VDN) rouges et blancs. Son vignoble s’étend sur 1 700 ha à l’extrémité orientale des Pyrénées jusqu’à la frontière espagnole. Il englobe les communes de Collioure, Port-Vendres, Banyuls-sur-Mer et Cerbère.

La Côte vermeille

C’est ici, face au levant, le long de cette côte rocheuse appelée Côte vermeille, sur des  pentes abruptes aux sols ravinés, schisteux, arides, exposés à la Méditerranée, que s’accrochent des ceps presque centenaires. Le grenache noir est largement majoritaire. Sa proportion est au moins de 50 % dans les Banyuls et se monte à 75 % dans les Banyuls Grand Cru auxquels s’ajoutent les autres grenaches (blanc et gris), le muscat et le macabeu. Les vendanges sont tardives. Il faut attendre le surmûrissement du raisin au soleil. Les rendements sont faibles (17 à 25 hl par hectare). Le Banyuls est obtenu par l’ajout d’alcool lors de la fermentation. Il a pour conséquences de tuer les levures et stopper net la fermentation tout en faisant monter le degré d’alcool. Mais, une technique se pratique de plus en plus, le mutage sur grain, à partir des grains sains vendangés à point et non plus, sur le jus. Les résultats sont plus que probants avec des vins plus riches, plus fruités, plus complexes et qui se consomment plus tôt.

Le Banyuls en 4 variétés

  • Le Banyuls traditionnel : le plus courant, symbole de la grande tradition. C’est un vin tuilé, élevé pendant de longues années. L’élevage se fait sous bois (foudres, demi-muids), en milieu oxydatif (bonbonnes exposées au soleil sur les toits), pour développer le fameux goût de rancio. Le vin est ample, velouté, très persistant au palais avec des arômes très prononcés de pruneau, de moka et d’amandes grillées.
  • Le Banyuls rimage ou vintage, élaboré uniquement dans les grands millésimes. C’est un vin de longue macération. Pour préserver son fruit, sa fraîcheur et sa puissance, il est embouteillé rapidement (6 à 12 mois suivant la récolte). Il s’agit là d’un vin de garde à la saveur intense de cassis et de pruneaux.
  • Le Banyuls rimage ou vintage mise tardive : élaboré sur le même principe que les précédents, il est élevé une à trois années en foudre ou en barrique ouillées afin d’arrondir les tanins et d’affiner les arômes. Il acquiert alors une fabuleuse complexité.
  • Le Banyuls blanc (à base de grenache blanc) : il est doté d’une robe jaune paille et brillante, d’un nez délicat de pêche, de jasmin et de musc. Traditionnellement, les meilleures cuvées sont élevées et donnent naissance à des Banyuls dorés, aussi appelés Banyuls ambrés.