Boisset (groupe) : Boisset, La Famille des Grands Vins. Un chiffre d’affaire de 270 millions d’€, une implantation planétaire (80 pays), un PDG emblématique, Jean-Claude Boisset, une spécialité (les vins tranquilles et les effervescents), un siège social au cœur de la Bourgogne, à Nuits-Saint-Georges, des rachats qu’aucune frontière ne semble arrêter. Pour preuve, le groupe Boisset n’a-t-il pas récemment annoncé (mai 2011) l’acquisition de Buena Vista Carneros, l’un des noms les plus anciens de l’histoire viticole de la Californie. Boisset Family Estate, filiale américaine de ce groupe, confirme ainsi son ancrage dans les meilleurs terroirs californiens et ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de ce grand nom du vin.

Du jardin de ses parents au second marché de la bourse

Tout commence en 1961. Ce fils d’instituteurs, le tout jeune Jean-Claude Boisset revient de son service militaire avec une seule idée en tête : devenir négociant en vins. Il commence par acquérir quatre appellations qu’il vend à des connaissances. Trois ans plus tard, il défriche avec son père une parcelle à Gevrey-Chambertin : les Evocelles. Ce sera le berceau de la société Boisset, et le début d’une longue histoire. Il sera l’un des premiers à acheter des bouteilles et à les habiller lui-même dans le jardin de ses parents. En 1970, Jean-Claude Boisset s’installe à Vougeot, d’où il commence à exporter ses vins vers l’Angleterre. Faute de place, il déménage rapidement pour Nuits-Saint-Georges, où un bâtiment moderne accueille l’ensemble des activités de Boisset. L’implantation en Amérique amène la société à doubler son effectif. En 1985, Jean-Claude Boisset est le premier négociant-éleveur français introduit au second marché de la Bourse. En 1990, il inaugure sa « cave à fûts » où sont élevées 3000 pièces.

La famille des Grands Vins

Le Japon est devenu son cinquième pays à l’exportation. Les premiers vins effervescents rejoignent le groupe. Celui-ci s’implante en Beaujolais et en Languedoc-Roussillon, puis dans la Vallée du Rhône, confirmant sa vocation à être présent au cœur des terroirs. Boisset devient la Famille des grands vins et prend pour logo la feuille de vigne. Les 34 hectares du domaine familial sont maintenant le Domaine de la Vougeraie* (certifié Ecocert), et une première joint-venture est réalisée au Canada, avec Vincor, première société viti-vinicole du pays. Pendant que de nouveaux domaines au Canada et aux Etats-Unis confortent l’implantation de Boisset dans le Nouveau Monde, Boisset invente le métier de viniculteur, régi par des chartes strictes imposant une traçabilité nouvelle, notamment par un travail en amont de la vigne et en aval, dans la cave.

*Fondé en 1999, le Domaine de la Vougeraie réunit sous son nom plusieurs domaines acquis par la famille Boisset depuis 1964. Des grands crus aux villages, c’est pratiquement toute la Bourgogne qui s’y retrouve : depuis la première vigne plantée par Jean-Claude Boisset, Les Evocelles à Gevrey-Chambertin, jusqu’au dernier bijou, le Clos Blanc de Vougeot, le Domaine de la Vougeraie réunit plus de 27 appellations, dont un tiers en Côte de Beaune et deux tiers en Côte de Nuits.

 

Le groupe Boisset et ses maisons historiques

  •  Andéol Salavert. Cette maison de négoce, l’une des plus anciennes de la vallée du Rhône a été fondée en 1840. Dès le début du XXe siècle, la famille Salavert a entrepris de miser sur l’authenticité et la typicité, en commercialisant des vins dont les noms ont depuis été repris dans les Appellations d’Origine Contrôlée.
  •  Benoît Lafont. En plein cœur du Beaujolais, les Petits-Fils Benoît Lafont profitent d’une situation exceptionnelle leur permettant de sélectionner les récoltes les plus réussies parmi les meilleures vignes.
  •  Charles de Fère. Les vins Charles de Fère composent une gamme de vins effervescents complète à la qualité reconnue et à la forte renommée internationale.
  •  French Rabbit. French rabbit est un concept innovant de vin de qualité, millésimé, en Tetra Prisma, écologique et pratique. Décliné en formats 1 litre, 500 ml et 250 ml. Il a été baptisé »ePod »® – e pour environnement, écologie et économie. Lancé avec succès au Canada (août 2005) et aux Etats-Unis (février 2006) avec plus de 2 millions d’unités vendues, French rabbit s’implante sur le continent européen avec le Danemark (novembre 2006) et la France (mars 2007), et en Asie avec le Japon (février 2007).
  •  Grandin.  La gamme Grandin est essentiellement composée de vins effervescents élaborés selon la Méthode Traditionnelle : Brut, Demi-sec, Rosé, ainsi que la fameuse Cuvée de Réserve, Crémant de Loire et Crémant de Loire Rosé Millésimé (AOC). Aujourd’hui encore, la propriété de Grandin est située dans le château d’Ingrandes-sur-Loire, avec ses anciennes Caves de la Bouvraie, qui offrent au Crémant de Loire Henri Grandin des conditions de vieillissement optimales.
  •  Honoré Lavigne. Parce que le choix d’un vin dépend des instants de consommation, Honoré Lavigne propose une classification par moments  : les vins de cépage pour une consommation courante, les Côtes du Rhône pour une consommation occasionnelle ou de découverte, et les Bourgogne et Beaujolais pour une consommation exceptionnelle ou festive.
  •  Le Père Lagrolle. La traçabilité du vin du Père la Grolle, témoigne d’une attention à toutes les étapes de la vie du vin, de la vigne au verre. C’est le résultat d’une sélection des meilleurs terroirs et d’une optimisation de leur potentiel, ainsi que du respect des traditions vinicoles beaujolaises : vendanges manuelles, vinification en grappes entières, etc.
  •  Morin Père & fils. La maison propose une gamme de vins de Bourgogne blancs et rouges représentant les principales appellations de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits.
  •  Pellerin Domaines et Châteaux. Grâce à un travail de suivi attentif et à une fidélité à long terme, la maison Joseph Pellerin s’appuie aujourd’hui sur la confiance de plus de cinquante propriétaires du Beaujolais et du Languedoc-Roussillon.
  •  Thorin. C’est en étroite collaboration avec plus de 450 vignerons que la maison parvient à une sélection exigeante et à un suivi régulier de productions de petites propriétés. Celles-ci respectent les méthodes traditionnelles de conduite de la vigne, les vendanges manuelle set la vinification beaujolaise suivie par ses œnologues.

Enfin, on ne peut pas parler du groupe Boisset sans évoquer Mommessin racheté en 1997. Fondée en 1865 à Mâcon, la maison Mommessin s’est surtout développée dans le Beaujolais, dont elle est devenue l’un des fleurons. De cette double filiation, les vins Mommessin ont tiré leur caractère, issu d’une rencontre entre la quête de l’excellence qui caractérise la Bourgogne et l’explosion de goût qui fait la grandeur du Beaujolais. Le Château de Pierreux, qui accueille désormais la maison Mommessin au cœur de 100 hectares de terres, dont soixante-dix-sept de vignes de Brouilly, est l’une des plus belles demeures de la région.

Et, Bouchard Aîné &Fils (racheté en 1993) :la tradition Bouchard Aîné & Fils dont la maison fut créée en 1750 consiste à acheter les meilleurs raisins, moûts et vins auprès des producteurs, puis, après vinification, à les élever dans les caves de la maison jusqu’à leur plein épanouissement. En travaillant avec des producteurs répartis sur toute la Bourgogne, du Chablis au Beaujolais, Bouchard Aîné & Fils offre une gamme de vins complète, déclinée dans tous les segments de prix, de terroirs et d’appellations, des vins de table aux Grands Crus, en passant par des produits innovants, comme Pinossimo, un vin 100% Pinot Noir du Pays d’Oc. Bouchard Aîné & Fils vend aujourd’hui, 4 millions de bouteilles dans le monde.

Voir son Hôtel du Conseiller du Roy édifié en 1743. Il se situe à cinq minutes à pied des célèbres Hospices de Beaune. Il fut en son temps la première demeure de Beaune construite hors les murs.