Le Maury* est un vin doux naturel (VDN) en rouge et en blanc. Le vignoble de Maury occupe, entre le mas­sif des Corbières et les contreforts des Pyré­nées, un étroit couloir long de 17 km et 4 km de large sur la commune de Maury et partiel­lement sur celles de Saint-Paul de Fenouillet, Tautavel et Raisguères. Maury, premier village du Langue­doc après le pays catalan, est le cœur d’une appellation de 1 100 ha (dont  343 ha en exploitation) de terre noire à base de schiste. Ce sol particulier est constitué de marnes schisteuses du secondaire. Sa structure feuilletée donne aux racines la possibilité de s’enfoncer profondément dans le sol pour trouver l’humidité nécessaire à leur alimentation. La couleur noire leur permet d’absorber la chaleur pendant la journée et de la restituer la nuit permettant ainsi aux raisins d’atteindre une richesse en sucre très élevée.

*Un Maury sec rouge

Il existe un Maury sec exclusivement rouge sur 185 ha couvrant quatre communes des Pyrénées-Orientales : Maury, tautavel, Saint Paul de Fenouillet et Rasiguères ; des vins puissants, aromatiques, ronds, mais avec une certaine minéralité due au terroir de schistes. Ils sont issus de deux cépages minimum et de 60 à 80 % de grenache noir dans l’assemblage (dont le carignan, le mourvèdre, la syrah et le lladoner pelut). Une production de 3050 hl (406 000 bouteilles).

Maury, à 90 % planté en grenache noir

90 % du vignoble est planté de grenache noir pour une production de 6200 hl (827 000 bouteilles), des VDN en rouge et en blanc :

  • Les Maury rouges ont pour cépages principaux, le grenache noir, le grenache blanc, le grenache gris, le macabeu avec pour cépages auxiliaires, le carignan noir, la syrah. Les Maury « Vendanges » ou « Récoltes » sont mis en bouteille très jeunes, le but étant de conserver leur caractère de jeunesse.
  • Les Maury blancs sont issus du grenache gris et blanc, du macabeu, du tourbat, du muscat d’Alexandrie et du  muscat à petits grains. La production reste cependant très rare (400 hl).

Les vignes sont de vieilles vignes (40 à 50 ans) et fournissent en moyenne trois verres par pied. Pour vendanger, les grappes doivent peser un minimum de 15° sur souche (252 grammes de sucre par litre).Une fois vini­fiés, les vins sont élevés sous bois. Ce sont des vins issus des meilleures cuvées, d’une concentration importante au terme d’une longue macération après un mutage sur grains. Un vieillissement en foudres ou fûts de chêne va affiner leur complexité et leur structure ; Ils peuvent être également élevés en bouteilles ou dans des bonbonnes de verre placées à l’ex­térieur. Un Maury jeune acquiert une belle robe pourpre pour se parer après quelques années d’une somptueuse teinte tuilée aux reflets ambrés. Quant aux arômes, les senteurs de mûre, de fraise et de cerise vont évoluer vers des notes de cacao, de pain d’épice, de réglisse, de pruneau et de figue.

La famille Maury

–    Maury « Vendange », « Récolte » et « Vintage » : élevage de douze mois au minimum. Vins puissants, complexes sur des notes de fruits noirs.
–    Maury Rouges : oxydés sont sur des notes de fruits secs, cacao et café.
–    Maury Blancs : élevage de douze mois au minimum. Vins sur des notes de fruits à chair blanche et d’agrumes qui évoluent avec le temps sur des arômes de fruits confitures et miellés.
–    Maury Hors d’Âge : cinq ans au minimum en milieu oxydatif.
–    Maury Rancio : acquisition par l’élevage du goût « Rancio ».

250 producteurs sont réunis au sein de la SCV Les Vignerons de Maury, société coopérative. Seuls, dix viticul­teurs vinifient en caves particulières.