Moulin Riche (château) Saint-Julien, Médoc (Bordeaux)

Moulin-Riche (château) Saint-Julien, Médoc (Bordeaux), vin rouge : auparavant second vin du Château Léoville Poyferré* (Deuxième Grand Cru Classé en Saint Julien), Moulin Riche s’assume maintenant comme château à part entière. C’est à l’occasion des Primeurs 2009 d’ailleurs qu’il fit sa première sortie officielle !

Lorsqu’en 1920, la famille Cuvelier rachète le domaine de Léoville Poyferré à Saint-Julien et celui de Moulin Riche, ce dernier vignoble ne représentait plus que 4 ha plantés sur un potentiel de 21 ha. Le domaine est né au XIXe siècle du défrichement des landes occupant les arrières de l’appellation Saint-Julien.

La décision de la famille Cuvelier de rendre sa place au Château Moulin Riche n’a pas été prise au hasard. Deux raisons à cela :

1/ D’abord il faut savoir que Château Moulin Riche a fait l’objet d’un acte d’achat à part. Ce château fut classé ensuite Cru Bourgeois Exceptionnel en 1932, étant l’un des six domaines (et seul cru de Saint-Julien) à obtenir cette plus haute distinction.

2/ Des analyses du sol (des croupes de graves garonnaises profondes et de sable éolien) ont montré que le bloc de parcelles du lieu dit Moulin Riche produit des vins d’une typicité particulière notamment sur les cépages cabernet sauvignon et merlot. Les vins présentent plus de souplesse dans les tannins donc plus accessibles dans leur jeunesse, tout en gardant un équilibre et une élégance propre à St Julien. Les vins issus de l’assemblage du Château Moulin Riche ont donc leur identité propre, bien distincte de celle du Grand Vin de Léoville Poyferré.

Elevé en barriques durant 18 à 20 mois, le Château Moulin Riche se compose de cabernet sauvignon (60 à 65%), d’une belle proportion de merlot (30 à 35%) avec un apport de petit verdot qui lui confère une belle  typicité.

*C’est Pavillon de Poyferré qui est maintenant le second vin de Léoville Poyferré.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

sit consequat. justo lectus venenatis, adipiscing