Recevez les articles de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Pavie-Decesse (château) Saint-Emilion (Bordeaux) Grand Cru classé

Pavie-Decesse (château) Saint-Emilion (Bordeaux) Grand Cru Classé, vin rouge : avec château Pavie, ils sont indissociables ! Jusqu’à la fin du XIXe siècle, les deux châteaux ne formaient qu’un seul vignoble. Pavie-Decesse, au sud-est du village de Saint Emilion prospère aujourd’hui à l’ombre de son grand aîné  (Premier Grand Cru Classé B), le dominant même par son emplacement mais partageant pour l’essentiel le même terroir.

Sur le plateau calcaire de Saint-Emilion

Pavie-Decesse, 3,65 ha d’un seul tenant est situé sur le plateau de Saint-Emilion constitué d’un sol argilo-calcaire et d’un sous-sol de calcaire à astéries, à environ 85 m au dessus du niveau de la Dordogne. A noter qu’en 2002, une partie du vignoble avait été intégrée à celui de Château Pavie (également propriété de Gérard Perse).

L’encépagement est dominé à 90% par le merlot et 10% de cabernet franc. Vinifié selon les mêmes méthodes et avec les mêmes soins que le château Pavie, le vin de ce domaine est élevé en fûts de chêne neufs.

La production annuelle est d’environ 7800 bouteilles.

Un vin très recherché

C’est au XIXe siècle que ces deux crus dont le vignoble remonte au IVe siècle, se sont séparés. Ferdinand Bouffard, propriétaire de Pavie depuis 1885, décide alors de regrouper en un vignoble autonome quelques parcelles qu’il baptisa Pavie-Decesse. En 1954, le classement des vins de Saint-Emilion place Pavie Decesse au rang de Grand Cru classé. En 1997, Jean-Paul Valette vend la propriété à Gérard Perse (également propriétaire à Saint-Emilion non seulement de château Pavie mais également de château Monbousquet et du château Bellevue-Mondotte). Depuis son acquisition, Gérard Perse et Michel Rolland ont hissé ce minuscule cru à un niveau remarquable. C’est un vin rare et très recherché au niveau international.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2000 – The Flammarion Guide to World Wines
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Nullam ut commodo vulputate, consequat. fringilla Sed