Environ chaque semaine, recevez un article de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Alain Brumont, l’homme qui a relancé le Madiran, est devenu une star mondiale. Il est propriétaire des châteaux Bouscassé et Montus. Ici à Paris en juin 2017 (Photo FC)
Alain Brumont, l’homme qui a relancé le Madiran, est devenu une star mondiale. Il est propriétaire des châteaux Bouscassé et Montus. Ici à Paris en juin 2017 (Photo FC)

Alain Brumont, l’homme qui a relancé le Madiran, est devenu une star mondiale. Personnalité emblématique de Madiran, Alain Brumont est celui qui a redonné, il y a plus de 30 ans ses lettres de noblesse à ce vignoble du sud-ouest. Tout commence en 1979, il a 33 ans, il hérite des 17 ha du vignoble paternel du château Bouscassé, un terroir argilocalcaire longeant la falaise de la commune de Maumusson-Laguian. A la fin des années soixante-dix, il décide, après un séjour dans le Médoc de créer lui aussi un grand cru selon des méthodes similaires avec le tannat, cépage traditionnel du Madiran. Sa réussite va être éclatante avec château Montus à Maumusson-Laguian acquis en 1980. Le terrain sur lequel il plante son vignoble, est doté de fortes pentes (20 à 40 %) exposées plein sud et recouvertes de gros galets. Dès 1985, les experts sont formels. Ils y détectent un grand terroir permettant au château Montus de se hisser parmi les plus grands vins du monde. Alain Brumont élu meilleur vigneron par de nombreux magazines internationaux, est le premier vigneron du sud-ouest à se classer parmi le top 10 des grands vins du Monde.

Etonnant tannat !

Le tannat est ce cépage noir longtemps décrié qui fait aujourd’hui la fortune de Madiran et de l’Uruguay. Madiran doit à Alain Brumont d’avoir fait replanter ce vieux cépage local qui était alors quasiment abandonné. Etonnant tannat ! C’est un cépage très tannique, âpre dans sa jeunesse et surtout marqué par une forte acidité. Pour le dompter, l’adoucir, il fallut longtemps l’assembler avec notamment deux cépages « améliorateurs » : le fer servadou (appelé aussi braucol, mansois, pinenc) et les cabernets (franc et sauvignon). Mais Alain Drumont fut le premier à réussir à l’amadouer en le ramassant à maturité et en disciplinant ses tannins par un élevage judicieux en fût. Le tannat donne des vins noirs au fruit discret et puissant, des vins profonds toujours équilibrés qui battent des records de longévité.

Alain Brumont ce vigneron génial qui a su redécouvrir le tannat tout en conférant à l’appellation Madiran son rang de très grand vin (Photo FC)
Alain Brumont, ce vigneron génial qui a su redécouvrir le tannat tout en conférant à l’appellation Madiran son rang de très grand vin (Photo FC)

Le tannat à l’épreuve du monde

On doit aussi à Alain Brumont d’avoir été l’un des premiers à reconnaître dans le rustique Harriague, le tannat planté massivement en Uruguay à partir de 1870 par l’immigré basque Pascual Harriague où il est devenu le cépage national. La principale région viticole du pays (60 % de la production) est le département de Canelones juste au nord de Montevideo, la capitale qui rassemble le tiers de la population. Mais le tannat ici donne un vin bien différent du Madiran. Ce n’est plus un vin de garde, il se boit jeune et quoique souvent excellent (comme ce Dinastia, 100 % tannat cultivé en biodynamie), il peut donner des vins trop vanillés par excès de barriques américaines. Si le climat dans ce secteur est tempéré, les sols y sont lourd (argileux) et difficile à exploiter. Ils ont souvent besoin d’être drainé. Et que dire de la famille Deicas (la Bodega Juanico) qui couvre ses vignes (et à quel coût !) d’un feuillage plastique pour éviter les maladies.

Les voisins argentins, brésiliens ont adopté eux aussi le tannat jusqu’à l’Australie et les Etats-Unis (Californie, Oregon) avec dans la moindre mesure, la Virginie et le Maryland.

Alto de la Ballena près de Punta del Este au sud-est de l’Uruguay, à 16 km de la mer. Álvaro Lorenzo et Paula Pivel sont les propriétaires de ce domaine connu pour ses assemblages de tannat et viognier.
Alto de la Ballena près de Punta del Este au sud-est de l’Uruguay, à 16 km de la mer. Álvaro Lorenzo et Paula Pivel sont les propriétaires de ce domaine connu pour ses assemblages de tannat et viognier.

Il crée le coffre-fort du tannat 

Le tannat est pour moi le cépage du futur : pas besoin d’intrant, il convient parfaitement à l’écosystème local. Un grand tannat élévé deux ans en barrique peut se boire après 4-5 ans (le fruit est toujours présent mais bien distillé) mais présente également un potentiel record et unique de garde infini (près d’un siècle !). Après avoir baptisé Château Montus comme la Cathédrale du Tannat, le nouveau local végétalisé de 4000 m² (dédié au stockage des vins et de la collection de mes 35 millésimes) a déjà reçu le surnom de « coffre-fort du Tannat » déclarait Alain Brumont au journal Le Parisien.

Le Petrus de Madiran

Montus Prestige, premier madiran composé à 100 % tannat est entièrement élevé en barriques de chêne neuf. Une révolution pour l’époque ! Cette cuvée sera surnommée par les grands dégustateurs mondiaux, le Petrus de Madiran. Avec château Bouscassé, domaine familial qu’il dota d’un chai à barriques souterrain en 1988 (premier chai de ce type construit dans le sud-ouest), Alain Brumont est aujourd’hui à la tête d’un vignoble de 430 ha comprenant 90 % des meilleurs terroirs du Madiran pour une production annuelle de 2,5 millions de bouteilles (en appellations Madiran, Pacherenc du Vic Bilh et Côtes de Gascogne). Il restera dans l’histoire comme ce vigneron génial qui a su redécouvrir le tannat tout en conférant à l’appellation Madiran son rang de très grand vin.

Château Montus, la renommée de ce terroir date du XVIIIe siècle. Alain Brumont l’a racheté en 1980, un terroir marqué par ses fortes pentes (20 à 40 %) exposées plein sud, à l'ensoleillement intense, recouvertes de gros galets (Photo du Château Brumont)
Château Montus, la renommée de ce terroir date du XVIIIe siècle. Alain Brumont l’a racheté en 1980, un terroir marqué par ses fortes pentes (20 à 40 %) exposées plein sud, à l’ensoleillement intense, recouvertes de gros galets (Photo du Château Brumont)

Alain Brumont en ses châteaux et ses vins

(liste non exhaustive)

1/Château Montus 

Montus Prestige, premier madiran composé à 100 % tannat est entièrement élevé en barriques de chêne neuf
Montus Prestige, premier madiran composé à 100 % tannat est entièrement élevé en barriques de chêne neuf.

Château Montus produit 3 cuvées d’exception :

  • La Tyre se situe sur un des meilleurs terroirs de Madiran acheté en 1990 : une grande pente de 10 ha, totalement en friche, située sur le plus haut coteau de l’appellation Madiran (260m d’altitude). Alain Brumont y a planté du tannat. La Tyre n’est autre que le nom d’un quartier de la commune de Castelnau-Rivière-Basse. Cette cuvée d’exception provient d’une sélection des meilleurs raisins issus de cette parcelle, qui représente aujourd’hui un très grand terroir.
  • La cuvée XL rappelle la mémoire des ancêtres d’Alain Brumont, qui, lors d’un grand millésime, achetaient un foudre neuf de 600 l (demi-muid). Le tannat y séjournait alors de 36 à 40 mois, ouillé avec des cailloux de l’Adour. C’est grâce à la richesse, la profondeur et la concentration du tannat que la conduite d’élevage aussi long est possible. Cet élevage si particulier confère aux vins de tannat un bouquet complexe (cacao, moka, cuir, boîte à cigares) et une bouche ample et fondue. Il est conseillé d’attendre 15 ans avant de le boire.
  • Montus Prestige. Elaboré pour la première fois en 1985, ce Madiran 100 % tannat a bouleversé le monde en dépassant dans bien des dégustations les premiers grands vins français, mettant ainsi sur le devant de la scène ce cépage local. La cuvée Prestige de Château Montus est issue de la sélection des meilleurs terroirs du vignoble et représente ce que le tannat peut donner de mieux. Elle est d’ailleurs presque entièrement vendue en primeur.

2/Château Bouscassé

Château Bouscassé est la propriété familiale d’Alain Brumont située à Maumusson-Laguian. Ce Madiran 100 % tannat est issu de vignes parfois centenaires, plantées sur de grands terroirs. Ce sont des petites parcelles d’argiles fines en bordure de la vieille falaise de Maumusson-Laguian, donnant un vin distingué, élégant, racé, et doté d’un très bon potentiel de garde.

Château Bouscassé est la propriété familiale d'Alain Brumont (Photo FC)
Château Bouscassé est la propriété familiale d’Alain Brumont (Photo FC)

3/Château Laroche Brumont

Alain Brumont et Fabien Merlou exploitent ensemble le Château Laroche Brumont depuis 2002, dont le domaine s’étend sur 35 ha de vignes. Fabien Merlou s’occupe de la conduite de la vigne et Alain Brumont de la vinification. De cette collaboration sont nées deux cuvées : Eglise et Grange. Eglise s’étend sur 6 ha, c’est une cuvée haut de gamme, comparable aux deux premiers de Madiran qui sont Montus et Bouscassé. Un vin puissant, profond, velouté, pour une garde de 20-30 ans.

Château Montus s'est hissé parmi les plus grands vins du monde (Photo FC)
Château Montus s’est hissé parmi les plus grands vins du monde (Photo FC)