Vente des vins des Hospices de Beaune 2013. Cette 153vente, le dimanche 17 novembre 2013 se déroule sous la Présidence de la comédienne Clotilde Courau (Princesse de Savoie) au profit de l’Association Petits Princes* et d’un co-président, l’humoriste Laurent Gerra pour l’Association Les Papillons Blancs*.

Fera-ton mieux cette année qu’en 2012 avec des enchères record pour un montant de 5,9 M d’€ (69 % de plus pour les rouges et une progression de 19 % pour les blancs) bien que l’offre fut en recul de 33% par rapport à 2011 en raison des aléas climatiques et sanitaires qui frappèrent le vignoble bourguignon en 2012 ?

 Vente-des-vins-des-hospices-de-beaune (la salle des ventes)

Vente des vins des hospices de Beaune (la salle des ventes) Photo Jonas Jacquel 

*La pièce du président pour les œuvres caritatives

Depuis 1945, les Hospices de Beaune soutiennent des œuvres caritatives en leur versant les profits d’une pièce de vin mise en vente à cette occasion : la Pièce du Président, cette année, un tonneau de 456 l de Meursault-Genevrières Premier Cru (Cuvée Philippe Le Bon). En 2012, la Pièce du Président (Corton Charlotte Dumay) fut adjudiquée 270 000 € pour un tonneau de 350 l ; l’argent récolté allant à la Fondation Carla Bruni-Sarkozy et à la Fondation Idée, qui aide les jeunes épileptiques.

La plus célèbre et la plus ancienne vente de charité au monde

Cette vente vinicole annuelle de charité des Hospices de Beaune connues dans le monde entier fut créée il y a plus de 550 ans, avec pour vocation de soigner les malades, d’aider les plus démunis et aujourd’hui, financer la modernisation et l’extension de l’hôpital. Elle est, depuis 2005, orchestrée par Chritie’s société de vente aux enchères de renommée mondiale fondée en 1766 et basée à Londres. Depuis 1998, Christie’s est la propriété de François Pinault.

A l’initiative de Philippe le Bon, Duc de Bourgogne

Cette extraordinaire entreprise de charité commence en 1443. Cette année là, dans un contexte de misère et de famine, Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon, et son épouse Guigone de Salins fondent l’Hôtel-Dieu de Beaune pour venir en aide aux pauvres malades. Depuis sa création, cet hôpital est financé par des donations en espèces, en terres, en immeubles et, tout naturellement en vignes. En 1457 Guillemette Leverrier fait le premier don aux Hospices pour dix ouvrées de vignes finage de Beaune lieudit en Beaumont-le-Franc. En 1459, Jean Plampays et son épouse font également don d’une parcelle de vignoble à Beaune.

Les dernières donations

Ils seront suivis de bien d’autres au fil des siècles jusqu’à nos jours. Ainsi, le domaine des Hospices de Beaune s’est vu attribué récemment à titre de donation :

  • en 2007, le Corton Clos du Roi Grand Cru Baronne du Baÿ ;
  • en 2008, le Pommard-Epenots Premier Cru, cuvée Dom Goblet ;
  • en 2009, un Saint-Romain Cuvée Joseph Menault ;
  • en 2010, un Santenay, cuvée Christine Friedberg
  • et en 2012, un Échézeaux (Cuvée Jean-Luc Bissey) qui devient le troisième Grand Cru de la Côte de Nuits dont les vins sont offerts à la vente par les Hospices, après le Mazis-Chambertin depuis 1976 et le Clos de la Roche depuis 1991.

Que représente le domaine des Hospices de Beaune ?

Légataires de nombreuses parcelles réparties sur les différents terroirs de Bourgogne, les Hospices de Beaune proposent à la vente 46 vins appelés Cuvées. lls sont présentés en fûts et vendus en primeur, c’est-à-dire issus de la vendange de l’année en cours, les vendanges 2013. Les vins devront ensuite évidemment être élevés* puis mis en bouteilles.

85% des vignes du domaine des Hospices de Beaune sont constituées de Premiers et Grands Crus. Elles se trouvent pour la plupart autour de Beaune proche donc de l’hôpital (Auxey-Duresses, Beaune, Meursault, Monthélie, Pommard, Pernand-Vergelesses, Chassagne-Montrachet, Savigny-lès-BeauneVolnay, Saint Romain et maintenant Santenay). Mais les Hospices sont également propriétaires de vignes en Côte de Nuits, avec deux Grands Crus Mazis-Chambertin et Clos de la Roche, et en Mâconnais avec des parcelles de Pouilly-Fuissé. L’âge des vignes est en moyenne d’environ 35 ans.

*Après la vente, le vin peut être confié à un négociant-éleveur bourguignon qui en suivra l’évolution jusqu’au moment choisi pour la mise en bouteille (entre 12 et 24 mois après la vente).

Un domaine travaillé par 22 vignerons

L’exploitation du domaine viticole est confiée à 22 vignerons, salariés des Hospices, travaillant sous la direction de Roland Masse, régisseur du Domaine. Chaque vigneron se voit confier la responsabilité d’un vigneronnage d’environ 2,5 ha. Depuis 1995, le domaine est conduit en culture raisonnée selon les principes de la viticulture biologique : pas d’herbicides, plus de produits de synthèse (depuis 2008), retour aux labours en été comme hiver et traitements qui préservent l’équilibre biologique naturel. Les vendanges se font manuellement et les raisins sont transportés dans des caisses ajourées jusqu’à la nouvelle cuverie.

De nouvelles techniques

Deux innovations techniques ont été apportées en 2013 : le tri sélectif et le traitement de la vendange par gravité ; un tri méticuleux qui commence à la vigne puis à deux reprises en cuverie, avant et après l’éraflage. Enfin, l’acheminement des raisins constituant les Cuvées de rouge vers les cuves de fermentation par gravité s’est généralisé à l’ensemble de la récolte en 2013, ce qui a permis d’affiner les décisions relatives au pigeage, au remontage et à la durée de macération des jus.

Le point sur les vendanges 2013 aux Hospices

Les vendanges, rappelons-le ont démarré en Côte de Beaune le 1er octobre, l’une des dates les plus tardives de ces trente dernières années. Que sera donc ce millésime 2013 ? Roland Masse, le régisseur du Domaine des Hospices précise que l’état sanitaire des raisins, aussi bien rouges que blancs, est bon. Ils se présentent en petites grappes millerandées. L’équilibre sucre/acide est excellent. Les blancs présentent une relative homogénéité, avec de belles maturités et de la fraîcheur aromatique grâce à l’acidité naturelle. Les Cuvées de rouges sont moins régulières étant donné que certaines ont subi la grêle de juillet. Nous gardons de gros espoirs qualitatifs pour la Côte de Nuits, la colline de Corton et même Monthélie, avec d’intéressants potentiels de vieillissement.

En conclusion, un millésime 2013 rare par la quantité, précieux grâce à quelques pépites.

La mise aux enchères 2013

Cette année, 43 Cuvées seront proposées à la vente : 30 Cuvées de vin rouge et 13 Cuvées de vin blanc. Les 443 pièces qui seront mises en vente, comprennent 333 pièces de vin rouge et 110 pièces de vin blanc. Ces Cuvées sont le résultat d’un assemblage harmonieux de différents climats, ce qui contribue à créer l’originalité des vins du domaine. Attention ! Chaque Cuvée porte le nom d’un bienfaiteur des Hospices ou du donateur historique de la vigne.

30 Cuvées de vin rouge

  • Auxey-Duresses Premier Cru-Les Duresses – Cuvée Boillot
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Nicolas Rolin
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Guigone De Salins
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Rousseau-Deslandes
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Des Dames Hospitalières
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Brunet
  • Beaune Premier-Cuvée Maurice Drouhin
  • Beaune Greves – Cuvée Pierre Floquet
  • Clos De La Roche Grand Cru – Cuvée Georges Kritter
  • Clos De La Roche Grand Cru – Cuvée Cyrot-Chaudron
  • Corton Grand Cru – Cuvée Charlotte Dumay
  • Corton Grand Cru – Cuvée Docteur Peste
  • Corton Clos Du Roi Grand Cru – Cuvée Baronne Du Bay
  • Echezeaux Grand Cru – Cuvée Jean-Luc Bissey
  • Mazis-Chambertin Grand Cru – Cuvée Madeleine Collignon
  • Monthelie Premier Cru Les Duresses – Cuvée Lebelin
  • Pernand-Vergelesses Premier Cru – Cuvée Rameau-Lamarosse
  • Pommard Premier Cru – Cuvée Dames De La Charité
  • Pommard – Cuvée Raymond Cyrot
  • Pommard – Cuvée Suzanne Chaudron
  • Pommard-Epenots Premier Cru – Cuvée Dom Goblet
  • Santenay – Cuvée Christine Friedberg
  • Savigny-Les-Beaune Premier Cru – Cuvée Arthur Girard
  • Savigny-Les-Beaune Premier Cru – Cuvée Forneret
  • Savigny-Les-Beaune Premier Cru – Cuvée Fouquerand
  • Volnay Premier Cru – Cuvée Blondeau
  • Volnay Premier Cru – Cuvée Général Muteau
  • Volnay-Santenots Premier Cru – Cuvée Jéhan De Ma Sol
  • Volnay-Santenots Premier Cru – Cuvée Gauvain

13 Cuvées de vin blanc

  • Batard-Montrachet Grand Cru – Cuvée Dames de Flandres
  • Corton-Charlemagne Grand Cru – Cuvée François de Salins
  • Corton-Charlemagne Grand Cru – Cuvée du Roi Soleil
  • Corton-Vergennes Grand Cru – Cuvée Paul Chanson
  • Meursault-Porusots Premier Cru – Cuvée Jéhan Humblot
  • Meursault – Cuvée Loppin
  • Meursault – Cuvée Goureau
  • Meursault-Charmes Premier Cru – Cuvée de Bahèzre de Lanlay
  • Meursault-Charmes Premier Cru -Cuvée Albert Grivault
  • Meursault-Genevrières Premier Cru – Cuvée Baudot
  • Meursault-Genevrières Premier Cru – Cuvée Philippe le Bon
  • Pouilly-Fuissé – Cuvée Françoise Poisard
  • Saint Romain – Cuvée Joseph Menault

 2013, les records à battre

En 2012, le prix moyen de la pièce (l’équivalent de 228 l ou 288 bouteilles) était de 10 073 €. Les 3 Cuvées vendues le plus cher (le prix de la pièce la plus chère de chaque lot) a été depuis 2008 :

2008
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 42 000 €
Clos de la Roche Georges Kritter : 32 000 €
Clos de la Roche Cyrot-Chaudron : 30 000 €

2009
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 65 000 €
Clos de la Roche Cyrot-Chaudron : 38 000 €
Clos de la Roche Georges Kritter  : 32 000 €

2010
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 63 000 €
Clos de la Roche Cyrot-Chaudron : 41 000 €
Mazis Chambertin Madeleine Collignon : 32 000 €

2011
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 53 000 €
Clos de la Roche Cyrot-Chaudron : 32 000 €
Clos de la Roche Georges Kritter : 31 000 €

2012
Clos de la Roche Georges Kritter : 67 000 €
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 56 000 €
Bâtard-Montrachet Dames de Flandres : 54 000 €

Que faire pour participer à la vente ?

Pour 2013, rendez-vous dans la salle de vente le dimanche 17 novembre. Cet événement prestigieux marque le point culminant du calendrier annuel de la ville. Pour réserver des places assises dans la salle de vente, vous pouvez contacter : beaune@christies.com

Si vous ne pouvez assister en personne à la vente, vous pouvez également enchérir à distance, soit en direct par téléphone ou par Internet, soit en laissant un ordre d’achat écrit avant la vente.